Élections 2011 aux Territoires du Nord-Ouest


Le 3 octobre, les Ténois ont choisi les membres de leur nouveau gouvernement. Parmi les députés élus des
19 circonscriptions, le premier ministre et les membres du conseil des ministres ont été nommés par leurs pairs le 26 octobre. Les 11 autres députés constituent l'opposition. Si les préoccupations des Ténois sont variées, un point aura pu marquer ces élections : la dévolution. Quelques communautés autochtones ont refusé de ratifier l'entente signée entre le gouvernement des TNO et le ministère des Affaires indiennes et du Nord. Ce qui avait amené le chef de l'Assemblée des Premières Nations, Bill Erasmus, à lancer cet appel aux leaders autochtones afin qu'ils se présentent aux élections.

Photos et reportages : Évelyne Asselin



Dernières nouvelles


LES RÉSULTATS - 2e partie

Un nouveau premier ministre


[26 octobre 2011] Plus de trois semaines après les élections, les Ténois connaissent enfin leur nouveau premier ministre. Il s'agit de Bob McLeod, le député de Yellowknife Sud depuis 2007. Sa nomination n'est pas vraiment une surprise puisque son intérêt pour le poste est connu depuis cet été.

C'est le troisième premier ministre consécutif à avoir remporté son siège sans opposition. Une situation décriée par certains électeurs. Le mode de fonctionnement des élections doit être revu en 2013.

Bob McLeod sera appuyé d'un cabinet composé de trois anciens ministres et trois nouveaux venus. Robert C. McLeod, ancien ministre des Affaires municipales, Michael Miltenberger, ancien ministre des Finances, et Jackson Lafferty, ancien ministre de la Justice, sont de retour au cabinet. Glen Abernethy, Tom Beaulieu et Dave Ramsay sont les nouveaux venus.

Dans les Territoires du Nord-Ouest, le cabinet et le premier ministre sont sélectionnés par un vote secret des députés, après plusieurs heures de questions-réponses avec les candidats intéressés. Les députés qui n'ont pas été choisis pour faire partie du cabinet forment maintenant l'opposition.

Le premier ministre doit maintenant décider le porte-feuille de chaque membre du cabinet. Le nouveau gouvernement devra s'attaquer à de nombreux défis dont le coût de la vie très élevé et finaliser la négociation du rapatriement des pouvoirs en matière de gestion des terres avec Ottawa.

[26 octobre] Les députés des Territoires du Nord-Ouest ont choisi leur premier ministre

REPORTAGES


LES RÉSULTATS - 1ère partie

Le nouveau gouvernement ténois

[3 octobre 2011] Qui a été nommé? Quel a été le message des électeurs aux dirigeants? Le pouls de la soirée électorale et ce qui s'en vient pour la suite. Les nouveaux députés élus prendront leurs premières décisions importantes : élire le premier ministre et le cabinet des ministres. Un processus dont on ne connaîtra l'issue que dans quelques semaines.Regardez

LE FONCTIONNEMENT

Élections territoriales 101

[2 octobre 2011] Comment fonctionne une élection territoriale? En quoi ça diffère d'une élection provinciale? Il n'y a pas de partis politiques, le cabinet est nommé par consensus parmi les députés élus, tout comme le président du conseil et le premier ministre.
Regardez

LES ENJEUX

La précarité au milieu des diamants

[29 septembre 2011] Avec un territoire de plus d'un million de km2, seulement 43 500 citoyens et 11 langues officielles, les enjeux de ces élections sont divers : dévolution, pauvreté, exploitation des ressources naturelles et chasse au caribou. Alors que les industries minière, gazière et pétrolière générent des milliards de $, plus de 30 % des logis ont besoin de réparations majeures.
Regardez

Écoutez : Enjeux et fonctionnement des élections territoriales
[Désautels, 3 octobre 2011]

Écoutez : Evelyne Asselin explique la réélection de la majorité des députés
[Radiojournal, 4 octobre 2011]


POUR EN SAVOIR PLUS


La dévolution

Le 26 janvier 2011, une entente de principe a été signée par Ottawa, le gouvernement territorial et 2 des 7 communautés autochtones. Cette entente amorce le transfert de la gestion et du contrôle des terres de la Couronne, des ressources et des droits qui concernent les eaux. En réaction, le chef de l'Assemblée des Premières Nations, Bill Erasmus, a invité les leaders autochtones à se présenter aux élections afin d'être mieux représentés au sein du gouvernement territorial.

Site du gouvernement des TNO : informations sur la dévolution (en anglais)
Entente de dévolution (texte en anglais)
Entrevue avec Benoit Pelletier, professeur de droit, Université d’Ottawa [Le café show, 31 janvier 2011]


L'économie ténoise

Des investissements majeurs dans les secteurs minier, pétrolifère et gazier ont fait bondir l’économie des TNO depuis le début des années 2000. Outre le projet du delta du Mackenzie, des compagnies ont investi des milliards en prospection dans l’Arctique. Les territoires abritent d'ailleurs l’un des plus importants champs de pétrole au Canada, Norman Wells, et se placent parmi les principaux producteurs mondiaux de diamant et de métaux rares. Le coût de la vie y est élevé alors que le salaire moyen chez les Autochtones oscille autour de 35 000 $.

Statistique Canada : Portrait du Yukon, Nunavut et TNO.pdf
Conseil de développement économique des TNO (CDETNO)
CDETNO : Étude socio-économique des Territoires du Nord-Ouest
Dossier : Pipeline et droits territoriaux | Archives de Radio-Canada
Dossier : Sur les terres des Ténois | Archives de Radio-Canada


La francophonie

En 1984, le gouvernement des TNO adopte une Loi sur les langues officielles qui reconnaît le français, l'anglais et 6 langues autochtones : le chipewyan, le cri, le dogrib, le gwich’in, l’inuktitut (comprenant l’inuvialuktun et l’inuinnaqtun) et l’esclave (du Nord et du Sud). Mais pour que des services en français soient prodigués, il faudra que le gouvernement fédéral les subventionne, de même que pour les groupes autochtones. Durant les 15 années suivantes,30 millions de $ seront consacrés au français alors que les groupes autochtones se partageront 53 millions de $. Lors du recensement de 2006, 1060 personnes ont déclaré avoir le français comme première langue officielle parlée : 770 dans la région de Yellowknife, les autres se répartissant surtout dans les communautés de Fort Smith, Inuvik, Hay River et Norman.

CDETNO : Profil socio-démographique des francophones, in : Étude socio-économique des Territoires du Nord-Ouest
Compressions importantes pour les Franco-Ténois [La croisée des chemins, 14 juillet 2011]

La communauté franco-ténoise | Archives de Radio-Canada
Portail franco-ténois



* Radio-Canada n'est pas responsable du contenu des sites externes