Fort McMurray subit de plein fouet le ralentissement économique

Le reportage de Josée St-Onge

Considérée comme le moteur économique de l'Alberta pour ses nombreuses installations pétrolières, la ville de Fort McMurray est aujourd'hui à l'arrêt. La cause, la crise économique liée à la baisse des prix du pétrole.

En ce mois de février, Fort McMurray est calme et la circulation dans le centre-ville est beaucoup moins dense qu'à l'habitude. Depuis le début de la crise du pétrole, les suppressions d'emplois dans l'industrie se multiplient dans la région. Cory McRae a perdu son travail en novembre dernier et depuis, il attend des opportunités qui ne viennent plus.

« Mon patron m'a informé des suppressions en novembre au même moment où il m'a licencié. Je suis choqué, car notre entreprise continue de travailler. Malgré la crise, il y a toujours du travail dans le pétrole. » — Cory McRay, ouvrier sans emploi

En janvier, la municipalité régionale de Wood Buffalo, qui inclut Fort McMurray, a vu son taux de chômage passé à 9 %, une hausse de 40 % par rapport à la même période l'an dernier. La directrice de l'Association canadienne-française de Wood Buffalo explique que les personnes sans emplois conservent l'espoir de retravailler rapidement.

« Les gens s'adaptent. Ils sont réalistes, ils savent que nous traversons présentement une crise. En attendant la reprise, ils font autre chose avec l'espoir qu'avec le temps, ils vont retourner dans leur métier original. » — Angélina Gionet, directrice Association canadienne-française de Wood Buffalo

La crise économique que traverse actuellement la région nuit aussi aux commerces de la municipalité. La propriétaire du Café Mitchell's explique que l'activité a diminué et que son service de traiteur reçoit moins de commandes que par le passé.

« On avait régulièrement des entreprises comme Suncor ou encore CNRL qui passaient des commandes. Maintenant, c'est une fois par deux ou trois semaines. Cela fait vraiment une grosse différence. » — Louise Blais, propriétaire du café Mitchell's

Le ralentissement économique a aussi un impact important sur les associations qui viennent en aide aux résidants de la ville dans le besoin. La banque alimentaire de Fort McMurray a connu une hausse de 72 % de sa demande en 2015.

Alberta en direct Afficher le fil complet