Des vétérinaires canadiens veulent interdire la chirurgie esthétique pour les chiens

Un chien Des vétérinaires canadiens veulent interdire la chirurgie esthétique pour les animaux.  Photo :  ICI Radio-Canada/Sébastien Vachon

Des vétérinaires canadiens veulent lutter contre la chirurgie esthétique animale et faire cesser la taille d'oreilles ainsi que l'ablation de la queue chez les chiens.

Un texte de Julien LecacheurTwitterCourriel

Au Canada, l'ablation de la queue et la taille des oreilles chez les chiens sont interdites dans sept provinces à travers le pays. Si ces pratiques sont proscrites en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, au Manitoba, à l'Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et Labrador, elles sont toujours autorisées en Ontario, au Québec et en Alberta.

Certaines associations de défenses des animaux, appuyés par des vétérinaires, tentent aujourd'hui de faire interdire ces pratiques.

La présidente de l'Assocation canadienne des médecins vétérinaires, Nicole Gallant, explique qu'il faut faire évoluer les mentalités et aider les vétérinaires mis sous pression par des éleveurs de chiens de race pure.

« Aujourd'hui, certains vétérinaires sont mis sous pression pour effectuer des chirurgies esthétiques. Et pour arrêter ces pratiques, nous devons faire évoluer les standards de la race. Cette évolution risque malheureusement de prendre du temps. » — La Dre Nicole Gallant, présidente de l'Association canadienne des médecins vétérinaires

Même son de cloche pour les sociétés de défense des animaux au Canada, qui se félicitent de toute initiative visant à abolir la chirurgie esthétique animale.

« Les Canadiens doivent prendre conscience que la chirurgie esthétique chez les animaux provoque des douleurs inutiles.  » — Barb Cartwright, chef de la fédération des sociétés canadiennes d'assistance aux animaux

En Alberta, la chirurgie esthétique est toujours populaire auprès des propriétaires de chiens, selon le docteur Darell Dalton, qui est vétérinaire à l'association albertaine des médecins vétérinaires. 

De son côté, le Club canin canadien s'oppose fermement à toute interdiction de la chirurgie esthétique, mais encourage les associations d'amateurs de chiens de race à ne pas inclure dans les standards de la race la taille des oreilles et l'ablation de la queue.

Selon la Fédération des sociétés canadiennes d'assistance aux animaux, les races de chiens les plus touchés par la chirurgie esthétique sont les dogues, les dobermans, les boxers, les schnauzers, les yorkshire terrier , le vizsla hongrois, le norfolk terrier ou encore le cocker américain.

Alberta en direct Afficher le fil complet