Travis Baumgartner plaide coupable de meurtre et de tentative de meurtre

Travis Baumgartner Travis Baumgartner  Photo :  Radio-Canada

L'ex-employé de l'entreprise de sécurité G4S Travis Baumgartner a plaidé coupable à Edmonton à des accusations en lien avec une fusillade qui a coûté la vie à trois de ses collègues et qui en a blessé un autre au centre HUB de l'Université de l'Alberta en juin 2012.

L'homme, qui a comparu lundi, a plaidé coupable aux accusations de meurtre prémédité (premier degré ) d'Eddie Rejano, 39 ans, de meurtre non prémédité (deuxième degré) de Michelle Shegelski et Brian Ilesic, âgés respectivement de 26 et 35 ans. Il a aussi plaidé coupable à une accusation de tentative de meurtre de Matthew Schuman.

La Couronne et la défense ont demandé la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 40 ans pour l'accusé.

De nombreuses personnes ont assisté au plaidoyer de Travis Baumgartner au palais de justice d'Edmonton De nombreuses personnes ont assisté au plaidoyer de Travis Baumgartner au palais de justice d'Edmonton  Photo :  Radio-Canada

Travis Baumgartner, 22 ans, portait une veste noire et a paru pâle, mais calme en s'installant dans le box des accusés, dans une salle d'audience pleine à craquer.

Le juge en chef adjoint John Rooke a qualifié l'affaire de très émotive pour ceux qui ont perdu des membres de famille ou des amis dans la fusillade du 15 juin 2012.

Le jour de la tragédie, Travis Baumgartner, Eddie Rejano, Michelle Shegelski, Brian Ilesic et Matthew Schuman, tous employés de G4S, déposaient de l'argent dans un distributeur automatique de l'Université de l'Alberta, à Edmonton.

L'accusé a été arrêté quelques jours après la fusillade, alors qu'il tentait de traverser la frontière américaine à partir de la Colombie-Britannique. Il avait 300 000 $ en sa possession.

Trois chefs d'accusation de meurtre prémédité et un chef d'accusation de tentative de meurtre avaient été portés contre lui.

En août 2013, son avocat a demandé que son procès se déroule, non plus devant un jury, mais devant un juge seul. Le tribunal a accepté cette requête avec l'accord de la Couronne.

La durée du procès a également été réduite de trois semaines à une seule, après discussions entre les parties concernées.

De la faillite à la fusillade

T. Baumgartner devant la cour, lundi 9 septembre 2013 T. Baumgartner devant la cour, lundi 9 septembre 2013  Photo :  Radio-Canada

Dans une déclaration de faits lue en cour, Travis Baumgartner a expliqué avoir perpétré la fusillade, car il avait des problèmes financiers.

En juin 2012, il avait en banque 26 cents contre une dette de 58 000 $.

La nuit du crime, il s'était disputé avec sa mère, avec qui il vivait à Sherwood Park, en banlieue est d'Edmonton, à cause de l'argent qu'il lui devait.

« Ne t'en fais pas. Je ne reviendrai pas à la maison. Alors, ne t'en fais pas. Tu auras ton argent », avait dit le jeune homme à sa mère, Sandra, selon la déclaration de faits.

Quelques heures plus tard, il était de retour à son travail.

Il a envoyé ensuite de nombreux messages à l'un de ses amis d'école secondaire, disant qu'il comptait voler de l'argent à son entreprise G4S. Ce n'était pas la première fois qu'il agissait ainsi.
Dans l'un des messages, il a écrit : « C'est la nuit où je le ferai ». Pensant que c'était encore une blague, comme d'habitude, l'ami n'a pas réagi.

Le drame

Cette nuit-là, Travis Baumgartner faisait partie d'une équipe de cinq employés qui sont entrés dans l'entrée sécurisée d'un distributeur automatique de la Banque TD au HUB de l'Université de l'Alberta.

Brian Ilesci et Matthew Schuman s'affairaient à déposer de l'argent dans la machine. Michelle Shegelski surveillait l'opération. Travis Baumgartner a dégainé son revolver de calibre 38 et s'est mis à tirer sur ses collègues.

Des proches des victimes d'actes criminelles au palais de justice lors d'une comparution de Travis Baumgartner Des proches des victimes d'actes criminelles au palais de justice lors d'une comparution de Travis Baumgartner  Photo :  Radio-Canada

L'homme a ensuite enfermé ses victimes dans l'entrée, rechargé son revolver et est sorti du HUB. Il s'est alors approché du véhicule blindé de G4S où Eddie Rejano attendait tous ses collègues. Eddie Rejano a reçu trois balles à la tête avant de s'effondrer.

Travis Baumgartner a alors pris le volant et est parti avec le véhicule.

Après son départ, des témoins ont appelé le 911 pour signaler l'incident. Des gardiens de sécurité de l'Université ont suivi la trace de sang jusqu'à l'endroit du drame. Matthew Schuman, enfermé dans le vestibule, était en train d'appeler à l'aide.

Les policiers ont dû travailler pendant quelque temps pour ouvrir la porte, libérer Schuman et extraire le cadavre de Michelle Shegelski et Illesic, tout en ignorant où se trouvait le tireur.

Le blessé a été transporté vers l'hôpital et a eu besoin de longs mois pour recouvrer la santé.

Quant à Travis Baumgartner, après avoir quitté la scène de crime, il a laissé le véhicule blindé de G4S à son lieu de travail, à côté de son propre véhicule.

Dans les enregistrements des caméras de surveillance, le tireur décharge des paquets d'argent pour les mettre dans son véhicule et ensuite repartir.

Travis Baugartner lors de son arrestation samedi. Travis Baugartner lors de son arrestation samedi.  Photo :  CBC

Avant de quitter Edmonton, l'homme s'est rendu à Sherwood Park pour remettre de l'argent à deux de ses amis et ensuite changer ses vêtements chez sa mère, en lui laissant un paquet d'argent sur la table de cuisine.

Travis Baumgartner a installé la plaque d'immatriculation du véhicule de sa mère à son propre véhicule et a roulé vers l'ouest du pays. Il s'est départi de son revolver et de son gilet de sécurité quelque part près de Banff.

Il a été arrêté quelques jours plus tard à la frontière de la Colombie-Britannique avec les États-Unis.

Déclarations sur les répercussions sur les victimes

Les familles des gardiens tués se sont exprimées pour la première fois lundi au tribunal.

« J'avais du mal à réfléchir, j'avais du mal à respirer quand j'ai découvert ma fille sans vie », a dit Cheryl Ernst, la mère de Michelle.

« Nos vies ont été détruites. Notre vie est privée de sa meilleure pièce. Nous ne pourrons jamais la ramener », a souligné la veuve d'Eddie Rajano, Cleo, en pleurs à côté de leur fils.

Matthew Schuman, le seul survivant de la fusillade a également déposé une déclaration qui a été lue par le procureur de la Couronne.

« Je pensais que j'étais en train de mourir, que c'était la fin pour moi. Je ne pense pas être chanceux d'avoir survécu, car mes compagnons sont morts. Je pense que je serai à jamais hanté par les événements de cette nuit-là. Travis, tu m'as arraché ma carrière, mes relations, ma santé, mon futur », écrit M. Schuman qui n'était pas présent au tribunal.

Le juge a demandé à Travis Baumgartner s'il avait quelque chose à répondre.

L'homme, resté bras croisés et sans expression, a décliné l'offre avec ces mots : « Pas en ce moment, mon Dieu, non! »

Alberta en direct Afficher le fil complet