Alberta : le prochain budget inquiète les universités

Compressions possibles dans les universités albertaines


Les universités albertaines se préparent à subir des compressions budgétaires qui pourraient être annoncées le 7 mars lors du dépôt du budget provincial à l'Assemblée législative.

Les établissements d'enseignement n'échappent pas à l'œil du gouvernement qui cherche à combler un manque à gagner de 6 milliards de dollars, perdus à la suite d'un ralentissement de l'industrie pétrolière et gazière.

La province avait promis au printemps dernier que les institutions postsecondaires obtiendraient une hausse de 2 % de leurs subventions, mais la situation économique actuelle risque de ne pas permettre une telle largesse.

« Les universités vont être plus sélectives, il y aura moins de programmes et il faudra payer plus cher », prédit Rosalyn Barr, une étudiante de l'Université de l'Alberta.

Son université n'a pas encore instauré de telles mesures et son porte-parole, Deb Hammacher, ne veut pas « spéculer » sur les options qui pourraient être envisagées.

L'Université MacEwan, par contre, a déjà instauré un gel de l'embauche.

Le déficit budgétaire de la province a par ailleurs été abordé samedi lors d'un sommet économique à Calgary.