Controverse autour d'un doctorat honorifique remis au président de Nestlé

Le président de la multinationale Nestlé, Peter Brabeck-Letmathe Le président de la multinationale Nestlé, Peter Brabeck-Letmathe.  Photo :  PC/LAURENT GILLIERON

De plus en plus de voix s'élèvent contre la décision de l'Université de l'Alberta d'accorder au président de la multinationale Nestlé un doctorat honorifique et de l'avoir invité à siéger à un comité externe sur l'eau.

L'Université entend ainsi souligner la contribution de Peter Brabeck-Letmathe à la protection des ressources en eau dans le monde.

Plus de 70 organisations dans plus de 20 pays ont condamné la décision de l'Université de l'Alberta.

Dans une lettre adressée à la présidente de l'établissement d'enseignement, les signataires se disent extrêmement préoccupés par la décision de rendre hommage à Peter Brabeck-Letmathe.

Manifestation à l'Université de l'Alberta contre la remise d'un doctorat honorifique au président de Nestlé Une centaine de personnes ont manifesté jeudi pour dénoncer la remise d'un doctorat honorifique au président de Nestlé.  Photo :  Radio-Canada/Julie Plourde

Selon eux, le président de Nestlé « ne cesse de promouvoir la commercialisation et la privatisation de l'eau et son entreprise est la plus importante dans le marché de la vente d'eau embouteillée ».

Les signataires croient aussi qu'il ne faut pas inviter Peter Brabeck-Letmathe à se joindre au comité externe sur l'eau de l'Université, car une telle fonction donnerait beaucoup trop d'importance à ses idées.

En complément

Alberta en direct Afficher le fil complet

    Facebook