Léo Boulet écope de 2 ans de prison à purger à son domicile

Léo Boulet Léo Boulet

Le propriétaire de l'Épicerie Léo de Rouyn-Noranda écope d'une peine de 2 ans de prison avec sursis pour possession non autorisée d'une arme à feu prohibée et l'avoir utilisée de manière négligente. Léo Boulet pourra purger sa peine à son domicile et donc continuer à travailler dans le dépanneur dont il est propriétaire et qui est attenant à sa maison.

Avec les informations d'Émilie Parent-BouchardTwitterCourriel

C'est la décision que le juge de la Chambre criminelle et pénale de la Cour du Québec, Marc Ouimette, a prise à la suite d'une suggestion commune des avocats dans le dossier.

Pendant la première année de sa sentence, Léo Boulet devra demeurer à son domicile 24 heures sur 24. L'année suivante, il pourra sortir entre 6 h et 21 h.

L'homme de 76 ans sera ensuite en probation pendant trois ans. Il lui est aussi interdit de détenir une arme à feu pendant dix ans.

Son avocat, Me Claude Boulianne, est satisfait de la tournure du dossier. « Ça a été une longue négociation, dit-il, on a juste à regarder les chefs d'accusation qui étaient portés au départ dans le dossier de M. Boulet. Mon objectif, ça a toujours été que M. Boulet ne retourne pas en détention. Je pense que c'est ce qu'on a réussi à faire, on a également réussi à passer le message que ce n'est pas une façon d'utiliser une arme à feu et qu'on ne peut pas se faire justice nous-mêmes. »

Quatre chefs d'accusation ont été abandonnés dans le dossier, dont ceux qui concernent les voies de fait graves à l'endroit de Tom Plante, que Léo Boulet a atteint par balle au dos.

Tom Plante, qui a écopé d'une peine de deux ans de prison plus tôt cette semaine, était d'ailleurs présent.

Abitibi–Témiscamingue en direct Afficher le fil complet