Idle No More : une centaine de manifestants à Lac Simon

Une centaine de personnes se sont assemblées en bordure de la route 117, à Lac Simon, pour joindre leurs voix au mouvement Idle No More. Une centaine de personnes se sont assemblées en bordure de la route 117, à Lac Simon, pour joindre leurs voix au mouvement Idle No More.  Photo :  Jean-François Bélanger


Une centaine de personnes manifestent en bordure de la route 117, dans la communauté autochtone de Lac Simon, pour joindre leurs voix au mouvement Idle No More.

Des manifestations ont également lieu à Val-d'Or.

Un porte-parole de la communauté de Lac Simon, Lucien Wabanonik, souligne que le mouvement Idle No More porte plusieurs revendications qui concernent l'ensemble de la population, et non pas seulement les Autochtones : « Par exemple, le chômage, ça touche tout le monde ; l'environnement, ça touche tout le monde et l'eau est une source de vie, on ne peut pas ignorer ça. Ce n'est pas une question de couleur. »

« Nous nous considérons comme les gardiens de la terre. Alors, nous jouons notre rôle de façon très sérieuse et nous voudrions que d'autres participent aussi. » — Lucien Wabanonik, porte-parole de Lac Simon

Lucien Wabanonik estime que les manifestations sont la seule façon, pour les Autochtones, de se faire entendre. « Nous avons fait tout ce qu'il fallait faire pour se faire entendre et nous sommes ignorés constamment », déplore-t-il.

Abitibi–Témiscamingue en direct Afficher le fil complet

Facebook