Grand Prix international de snowcross: des millions de dollars en retombées économiques

Le Grand Prix international de snowcross de Rouyn-Noranda Le Grand Prix international de snowcross de Rouyn-Noranda  Photo :  Jean-François Bélanger

Le Grand Prix international de snowcross se déroule en fin de semaine à Rouyn-Noranda. Plus de 300 motoneigistes de l'Ontario, du Québec et des États-Unis participent aux courses sur une piste parsemée de sauts, au grand plaisir des spectateurs et des commerçants de la région.

L'an dernier, le Grand Prix international de snowcross de Rouyn-Noranda a attiré plus de 10 000 spectateurs.

Cette année, malgré un mercure frôlant les -20 degrés Celsius, les spectateurs sont encore au rendez-vous.

Comme le souligne le directeur des courses pour la Canadian Snowcross Racing Association, Ken Avann: « La course de Rouyn-Noranda prend de l'envergure à chaque année. C'est l'un des plus gros événements du circuit à l'heure actuelle. »


Des millions en retombées économiques

L'envergure de l'événement et ses retombées économiques pour la région ne font aucun doute pour l'ambassadeur régional du Grand Prix snowcross, Ronald Cantin.

« C'est très gros. Y'a des retombées économiques énormes. En plus, on a eu un appui financier de Développement Canada pour promouvoir l'événement. Donc, ça attire beaucoup de monde à Rouyn-Noranda. Ce sont des retombées d'environ un millions et demi à deux millions de dollars. » — Ronald Cantin
Le Grand Prix international de snowcross attire des milliers de personnes. Le Grand Prix international de snowcross attire des milliers de personnes.  Photo :  Jean-François Bélanger

Le son de cloche est le même du côté du directeur du club de motoneige de Val-d'Or et propriétaire du Restaurant Quiznos de Rouyn-Noranda, Nelson Laflamme. « Ça fait du bien pour les affaires! » souligne-t-il.

Environ 20% des coureurs qui participent au Grand Prix sont Québécois, dont quelques-uns proviennent de l'Abitibi-Témiscamingue.