Bilan positif de la transformation agroalimentaire au Témiscamingue

Fromagerie La Ferme au village situé à Lorainville Fromagerie La Ferme au village situé à Lorainville  Photo :  Godefroy Macaire Chabi

La MRC du Témiscamingue tire un bilan positif de l'état du secteur de la transformation agroalimentaire en 2012.

D'ailleurs, une étude réalisée au printemps dernier par l'Observatoire de l'Abitibi-Témiscamingue montre que 23 entreprises agroalimentaires sur les 82 que compte la région se retrouvent au Témiscamingue.

Hélène Lessard, copropriétaire de la fromagerie La Ferme au village à Lorainville en est un exemple. Elle produit différents types de cheddars et, depuis quelques mois, fait une pâte molle qui s'appelle Angélus.

Elle voit un dynamisme dans la région et croit qu'il est possible d'aller encore loin.

Hélène Lessard, copropriétaire de la la fromagerie La Ferme au village, à Lorrainville Hélène Lessard, copropriétaire de la la fromagerie La Ferme au village, à Lorrainville  Photo :  Godefroy Macaire Chabi
« C'est une région au niveau de la transformation des aliments qui est vierge. On n'a même pas d'usine pour congeler nos bleuets. » — Hélène Lessard




Observatoire de l'Abitibi-Témiscamingue

Selon un portrait réalisé en avril dernier par l'Observatoire de l'Abitibi-Témiscamingue, près de 30% des entreprises de transformation agroalimentaire de la région se trouvent au Témiscamingue.

L'agente de développement rural à la MRC du Témiscamingue, Monia Jacques, croit que l'offre des produits est assez diversifiée. Par exemple, il y a la transformation des viandes, des produits de boulangerie ou de pâtisserie et la transformation des petits fruits en alcool.

Le bilan de la mise en marché des produits est aussi positif.

« Il y a certaines entreprises qui vendent par exemple par le biais des marchés publics, tandis que d'autres se sont tournées vers le marché des grandes chaînes. » — Monia Jacques, agente de développement rural à la MRC du Témiscamingue

La Foire gourmande de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien sert aussi de vitrine aux agrotransformateurs.

Pour accompagner les efforts en cours, la création d'un incubateur agroalimentaire est aussi envisagée.

Abitibi–Témiscamingue en direct Afficher le fil complet

    Facebook