Déviation de la 117 à Malartic : Osisko devra passer par le BAPE

Le greffier de Malartic, Gérald Laprise; la directrice générale et trésorière de la Ville, Lucie Roger, et le maire, André Vezeau Le greffier de Malartic, Gérald Laprise; la directrice générale et trésorière de la Ville, Lucie Roger, et le maire, André Vezeau  Photo :  Daniel Rompré


Osisko devra passer par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) avant d'aller de l'avant avec son projet de déviation de la route 117 à Malartic.

L'entreprise minière souhaite détourner la route afin de pouvoir exploiter un autre gisement. Les coûts de construction du nouveau tronçon seront assumés par Osisko.

L'ampleur du scénario sur lequel l'entreprise a décidé de se concentrer implique nécessairement la tenue d'audiences du BAPE.

Le trajet proposé ne contourne pas la municipalité, ce qui est une bonne nouvelle pour les commerçants.

Abitibi–Témiscamingue en direct Afficher le fil complet

    Facebook