Congestion en radiothérapie à Québec

Le centre de radiothérapie de l'Hôtel-Dieu de Québec déborde

Des patients atteints du cancer à Québec et dans l'est de la province devront se rendre à l'extérieur de la région pour y subir des traitements de radiothérapie.

Devant le nombre grandissant de cas de cancer, le centre de radiothérapie de l'Hôtel-Dieu de Québec déborde. Le Centre hospitalier universitaire de Québec estime que 600 patients devront suivre leurs traitements ailleurs dans la prochaine année. Ils pourraient être traités à Montréal, Chicoutimi ou Rimouski.

Le directeur général adjoint du CHU Denis Bouchard affirme que la situation est prise au sérieux. « Actuellement, avec les équipements dont nous disposons, nous avons atteint une limite par rapport au nombre de patients que nous pouvons traiter à l'Hôtel-Dieu de Québec », confirme-t-il.

M. Bouchard soutient toutefois qu'il n'est pas question pour l'instant d'envoyer des patients cancéreux se faire traiter aux États-Unis. Par contre, les patients provenant d'ailleurs qui se font traiter à Québec pourraient désormais recevoir des soins de radiothérapie dans leur région, faute de disponibilité. « Dans un premier temps, c'est ce qu'on regarde pour la prochaine année. Il n'est pas question non plus d'envoyer 600 patients à Montréal, c'est peut-être quelques patients qui pourraient être dirigés vers la région de Montréal sur une base volontaire », précise-t-il.

De son côté, le ministre de la Santé, Réjean Hébert promet que tous les patients seront traités à l'intérieur d'un délai de 28 jours comme le prévoient les cibles ministérielles.

Il affirme aussi que le projet de radiothérapie à l'Hôtel-Dieu de Lévis est une priorité. « Tout le monde s'entend pour qu'on augmente la capacité de la radiothérapie à Québec et dans la grande région de Québec pour répondre aux besoins dans la région immédiate de Québec et de Chaudières-Appalaches », soutient Réjean Hébert.

L'Hôtel-Dieu utilise six appareils de traitement pour la radiothérapie qui fonctionnent à plein régime sept jours par semaine.

Un projet d'agrandissement de 200 millions de dollars pour l'Hôtel-Dieu de Québec est aussi sur la table.