Dilemme pour les travailleurs de Produits forestiers Résolu

Produits forestiers Résolu Produits forestiers Résolu  Photo :  Evelyne Côté

Les travailleurs de Produits forestiers Résolu font face à un choix déchirant. À la suite d'une restructuration de l'ancienne compagnie AbitibiBowater, ils doivent décider s'ils acceptent ou non le transfert des sommes accumulées dans leur régime de retraite vers la Régie des rentes du Québec.

L'organisme gouvernemental rencontre actuellement les employés dans les municipalités où la compagnie est établie pour leur faire part des différentes options. Lors de la restructuration de Produits forestiers Résolu, la compagnie a évité la faillite, mais les régimes de retraite sont encore déficitaires.

Une entente avec le gouvernement du Québec a permis l'adoption d'une loi qui donne le choix à chaque travailleur de rester avec le régime de retraite de la compagnie ou de déplacer les montants vers la Régie des rentes du Québec.

Dans le cas des retraités de Donnacona par exemple, en optant pour le régime québécois, ils subiraient une perte de revenus immédiate de 43 % puisque le régime de retraite de Produits forestiers Résolu est capitalisé à 57 %. Ces travailleurs peuvent toutefois choisir de rester avec le régime de pension de la compagnie. Dans ce cas, ils encaisseraient le plein montant de leurs rentes, mais risqueraient de perdre encore plus dans le futur si la compagnie fait faillite.

Selon Gilles Papillon, du groupe des retraités de Donnacona, il est temps de changer les lois pour mieux protéger le régime de retraite. « Le problème c'est que les régimes de retraite ne sont pas garantis. Il faut absolument que les régimes de retraite soient protégés puis que les compagnies cessent de mettre le couteau sur la gorge des retraités », soutient-il.

Les retraités obtiennent l'appui du chef du Nouveau parti démocratique (NPD) Thomas Mulcair. En tournée dans les régions de Québec et de Charlevoix. M.Mulcair croit aussi qu'il faut modifier les lois. « Il faut que ça soit impossible pour un employé qui a payé pour une pension de retraite décente de la voir disparaître du jour au lendemain à cause de stratagème juridique lors de la restructuration d'une entreprise », affirme-t-il.

Cette année les 8500 travailleurs de Produits forestiers Résolu ont jusqu'au 1er mars pour décider s'ils changent de régime.