La frénésie des soldes d'Après-Noël bien présente à Québec

Les consommateurs sont nombreux chez Future Shop. Les consommateurs sont nombreux chez Future Shop.

Les consommateurs de la région de Québec, comme ceux d'ailleurs au pays, ont pris d'assaut les magasins, mercredi après-midi, pour les soldes d'Après-Noël.

De nombreux commerces ont ouvert leurs portes à 13 h, tel que le prescrit la Loi sur les normes du travail. C'est le cas de la succursale du Future Shop située près du centre commercial des Galeries de la Capitale. « Les 26-27 sont les deux plus grosses journées de l'année et entre Noël et le jour de l'An, par conséquent, c'est la plus grosse semaine de l'année aussi », indique le gérant du magasin, Martin Godon.

Ce dernier souligne que les consommateurs sont plus nombreux cette année. Il ne s'inquiète pas de la baisse de popularité des soldes d'Après-Noël au Québec. Comme chaque année, les appareils électroniques seront parmi les plus prisés. Ordinateurs, cartes mémoire et caméras à bas prix figurent parmi les appareils les plus recherchés.

Popularité des soldes d'Après-Noël

Les consommateurs étaient nombreux à vouloir profiter des soldes d'Après-Noël, explique Mathilde Forest-Rivière

Un sondage réalisé pour la Banque de Montréal révèle que les soldes d'Après-Noël ne connaissent pas la même popularité partout au Canada.

Selon ce sondage, seulement 36 % des Québécois se rendront dans les magasins le 26 décembre, comparativement à 62 % des Canadiens. C'est en Alberta que l'événement demeure le plus populaire, où 76 % des consommateurs entendent profiter des aubaines.

Ce coup de sonde pour la Banque de Montréal a été réalisé auprès de 1000 Canadiens entre le 11 et le 16 octobre. Sa marge d'erreur est de 3,1 %, 19 fois sur 20.

Le Regroupement Troll de la Capitale

Par ailleurs, quelques personnes ont manifesté devant le magasin Future Shop de Laurier Québec à l'occasion des soldes d'Après-Noël. Ils font partie d'un nouveau mouvement, le Regroupement Troll de la Capitale.

Leur manifestation visait à dénoncer la surconsommation durant le temps des Fêtes. Le porte-parole du mouvement, Vincent Boissonneault, veut rappeler aux gens qu'il est faux de croire qu'il faut consommer pour être heureux. « On achète plus parce qu'on a l'impression que c'est moins cher par item, donc on n'économise pas parce qu'on achète plus que ce qu'on achèterait normalement. [On fait ça] au lieu de prendre du temps pour être avec notre famille et de mettre l'accent là-dessus, ce qui devrait être plutôt le sens du temps des fêtes. »

Le Regroupement Troll de la Capitale dénonce aussi le gonflement des prix dans certains commerces durant les soldes d'Après-Noël et rappelle qu'on n'économise jamais à surconsommer.

Québec en direct Afficher le fil complet

    Facebook