Après la tempête, place au déneigement à Québec

Après la tempête, c'est maintenant l'heure du déneigement à Québec

L'heure était au nettoyage et au déneigement dans la nuit de samedi à dimanche à Québec à la suite de la tempête de neige qui a touché la région et ses environs vendredi.

Une vaste opération déneigement a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche. Plus de 600 pièces de machinerie se sont activées. Le stationnement était interdit.

La Ville dit vouloir prendre les devants pour éviter que les rues ne deviennent de véritables patinoires en raison du temps froid prévu dans les prochains jours. L'administration municipale veut agir « avant que cette neige-là ou ces congères-là deviennent dures comme du béton », a dit Jacques Perron, porte-parole de la Ville de Québec.

Un travailleur d'Hydro-Québec Un travailleur d'Hydro-Québec

Pannes d'électricité

À 18 h samedi, environ 700 abonnés d'Hydro-Québec étaient toujours privés d'électricité dans la grande région de Québec. En matinée, ils étaient plus de 1300 à être privés de courant.

Hydro-Québec estime que la situation devrait complètement être rétablie d'ici minuit. Les pannes, attribuables à des rafales et à des branches tombées sur le réseau hydroélectrique, sont principalement localisées dans le secteur de Portneuf et dans la MRC de la Jacques-Cartier. Les secteurs de Saint-Émile et de Lac-Saint-Charles sont également touchés.

La grande région de Québec a été balayée vendredi par une deuxième tempête en seulement quatre jours. La poudrerie a compliqué les déplacements dans la région et ailleurs en province.

Au Québec, plus de 100 000 abonnés ont été privés d'électricité samedi.

La Sûreté du Québec a signalé une cinquantaine de sorties de route dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. Aucun accident majeur n'a toutefois été rapporté.

Par ailleurs, les piètres conditions routières ont compliqué les activités d'Opération Nez rouge vendredi soir dans la région de Québec et ailleurs en province. Le service de raccompagnement a été réduit, voire annulé, dans plusieurs régions pour des raisons de sécurité.

Québec en direct Afficher le fil complet

    Facebook