Trafic d'apparence : le costume de Kiss à Tartuffe

Dans l'univers de la costumière Renée April

Dans l'univers de la conceptrice Renée April

L'exposition De film en aiguille au Musée de l'Amérique française dévoile les créations de la costumière québécoise Renée April qui a collaboré à plusieurs productions hollywoodiennes.

En tout, 125 oeuvres sont rassemblées dans cette exposition qui révèle les dessous du travail de création de costumes, de la lecture du scénario jusqu'à la livraison sur le plateau de tournage, en passant par la recherche et la réalisation d'esquisses.

Pour créer, cette artiste du costume tire son inspiration de diverses sources : tableaux, peintures, éléments de la nature, en plus de consulter livres de coupe et catalogues de costumes d'époque.

Une fois la pièce réalisée, elle franchit l'étape de l'essayage, un moment que la créatrice affectionne particulièrement. « J'adore les essayages, c'est un moment privilégié. Il faut bien le faire parce que c'est là que l'acteur va se sentir en confiance, qu'il va être heureux dans son costume, qu'on va voir tous les petits détails qu'il faut ajuster ou bien qu'on recommence à zéro parce que ça ne marche pas, mais après, quand ça arrive sur le plateau de tournage, tout va », dit-elle.

Renée April a créé des tenues pour une quarantaine de productions, dont Robe noire, Le Violon rouge et Une nuit au musée. Elle a aussi conçu les costumes pour le spectacle Zed du Cirque du Soleil à Tokyo.

Les créations sont présentées au Musée de l'Amérique française du 21 septembre au 10 mars 2013.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.