Amphithéâtre : un 3e contrat pour SNC-Lavalin

Les précisions de Julie Dufresne.

C'est le consortium composé de SNC-Lavalin, ABCP et Populous qui obtient le contrat d'architecte et d'ingénierie pour le projet d'amphithéâtre à Québec. Il sera chargé de la conception des plans et devis et sera en poste jusqu'à la livraison du complexe multifonctionnel, en 2015.

Il s'agit du troisième contrat accordé à la firme depuis le début du projet d'amphithéâtre.

Le vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec, François Picard, a réfuté mercredi après-midi les allégations de favoritisme dans le dossier de l'amphithéâtre.

François Picard François Picard, vice-président du comité exécutif à la Ville de Québec

Les deux firmes finalistes avaient deux excellents dossiers, a-t-il précisé, mais le consortium composé de SNC-Lavalin, ABCP et Populous avait un meilleur prix que sa concurrente.

Comparativement à son plus proche rival, l'estimation des coûts du consortium était moins élevée dans une proportion de 17 %.

Le contrat remporté par le consortium s'élève à 18 millions de dollars.

De son côté, la firme Genivar a obtenu un contrat de 6 millions de dollars pour assistance à la direction et à la gestion de projet.

Pas de patinoire olympique

Par ailleurs, la Ville de Québec a rendu publique mercredi l'importante étude des besoins pour le projet d'amphithéâtre. Dans le document de 1800 pages, on retrouve tout ce qui sera nécessaire dans un complexe multifonctionnel pour la tenue d'événements sportifs, en tenant compte des besoins d'une éventuelle équipe de la Ligue nationale de hockey et pour la présentation de spectacles et de concerts.

Selon l'étude des besoins, la Ville de Québec n'a pas prévu l'aménagement d'une glace aux dimensions olympiques, mais l'amphithéâtre pourrait être réaménagé si Québec est l'hôte un jour des Jeux olympiques d'hiver.

Les résultats de l'étude des besoins avaient été présentés mardi après-midi à la présidente du Conseil du trésor, Michelle Courchesne. La préparation du document par la firme SNC-Lavalin a coûté 250 000 $.