L'abattage d'arbres dénoncé

Gaston Cadrin du GIRAM Gaston Cadrin (archives)

La Garde côtière aurait abattu une trentaine d'arbres sans permis dans le parc de la Martinière, à Lévis. C'est ce que dénonce le Groupe d'initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM), qui a été alerté à ce sujet par un citoyen la fin de semaine dernière.

Le GIRAM déplore que la Garde côtière ait fait couper une trentaine d'arbres dans le parc de la Martinière, vraisemblablement pour assurer la visibilité de ses feux d'aide à la navigation.

La Garde côtière, qui détient une servitude visuelle dans le parc, aurait abattu des épinettes afin d'assurer la visibilité des feux d'alignement qui servent à la navigation.

Le président du GIRAM, Gaston Cadrin, est outré. « Ce qui a été abattu, ce sont les arbres les plus gros, les plus hauts, les plus forts diamètres du parc, C'est vraiment invraisemblable qu'en 2008, la Garde côtière procède encore de cette façon », dit-il.

Le président du GIRAM prétend qu'il aurait été plus écologique d'élever les tours qui supportent les feux plutôt que de couper des arbres.