Un investissement de 9 millions de dollars

Chambre hyperbare

Le gouvernement du Québec investit neuf millions de dollars pour la construction d'une chambre hyperbare au-dessus de l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis, laquelle devrait être en place en 2010. Ces nouvelles installations feront de l'Hôtel-Dieu le seul centre de recherche en médecine hyperbare au pays.

L'hôpital accueillera, en 2010, le premier centre de recherche hyperbare au pays.

Cette médecine, qui consiste à faire respirer de l'oxygène pur aux patients, permet notamment de traiter les complications d'un accident de plongée ou encore des brûlures sévères. Cette technique, ajoute le chef du service de médecine hyperbare, Mario Côté, donne également des résultats étonnants lorsqu'il s'agit de soigner l'infection des os.

« On a des cas, qu'on a traités avec succès, de gens qui étaient en infection depuis trois ans et qui rentraient à l'hôpital tous les deux à trois mois en infection aiguë », a-t-il raconté.

La nouvelle chambre hyperbare ajoutera 16 nouvelles places.

Cette annonce était attendue depuis dix ans par l'Hôtel-Dieu de Lévis, qui ne parvenait plus à répondre à la demande.

« Par moment, on peut monter à trois mois d'attente. On est déjà montés à six mois d'attente », a affirmé M. Côté.

L'Hôtel-Dieu accueillera également le Centre de médecine de plongée du Québec, une clinique de plaies complexes et un laboratoire en médecine microvasculaire. Les nouveaux équipements seront inaugurés en 2010.

« Il faut commencer par l'acquisition de la chambre hyperbare. Il y en a tellement peu dans le monde, que chaque chambre commandée est faite sur mesure. Ça prend deux ans », a précisé le ministre de la Santé, Philippe Couillard.

L'Hôtel-Dieu estime que la nouvelle chambre hyperbare répondra à la demande pour les 30 prochaines années.

Québec en direct Afficher le fil complet