Un homme deux fois victime

Nicole Germain a rencontré Michel Busque

Michel Busque de Saint-Georges en Beauce aurait été victime deux fois d'erreur médicale.

Un homme qui aurait reçu des médicaments destinés à un autre patient ainsi qu'un mauvais diagnostic met en demeure l'hôpital de Saint-Georges en Beauce.

Le 20 février 2006, Michel Busque s'est présenté à l'urgence de l'hôpital de Saint-Georges en Beauce et s'est fait prescrire des médicaments qui étaient destinés à un autre patient.

Ces médicaments ont notamment eu un impact sur sa mémoire.

« J'ai consommé ces médicaments 2 à 3 jours avant de m'apercevoir que c'était pas les miens. Suite à ça, j'ai eu un accident d'auto », dit-il.

Michel Busque fait alors face à une accusation de facultés affaiblies à cause des médicaments. Il a donc porté plainte contre l'hôpital.

Quelque temps après, l'homme s'est présenté à l'urgence après une chute. Il a été traité pour un mal de dos. Cependant, deux mois plus tard, son médecin de famille a constaté en regardant ses radiographies qu'il souffrait d'une fracture du bassin.

En réponse à une deuxième plainte, le médecin examinateur adjoint de l'hôpital a indiqué que des mesures avaient été mises en place pour éviter qu'une telle situation ne se reproduise. Il a indiqué que la lecture erronée de la radiographie par le médecin de l'urgence n'avait pas été faite intentionnellement.

Michel Busque a mis en demeure l'hôpital. Il souhaite obtenir un dédommagement de 69 000 $. De son côté, la direction n'a pas encore fourni sa version des faits.

Québec en direct Afficher le fil complet