Une famille francophone de la région de Windsor décimée

Une famille francophone de la région de Windsor décimée

Exclusif - L'école française St-Jean-Baptiste d'Amherstburg est en deuil, après qu'une élève de 9 ans eut péri dans un mégacarambolage à Détroit jeudi. Sa soeur aînée, qui fréquente également l'établissement catholique a été blessée, alors que leur demi-frère est mort.

La mère du garçon de 7 ans a été transportée à l'hôpital Detroit receiving. Selon l'établissement, Kim Barrett repose dans un état critique. Le père de cette famille reconstituée a été blessé, mais on ne craint pas pour sa vie.

La directrice de l'école St-Jean-Baptiste, Nicole Larocque, raconte que les élèves et les enseignants de l'établissement sont sous le choc. « La situation est difficile pour tout le monde, dit-elle, c'est une tragédie, c'est très triste. »

Les élèves de l'école ont reçu, vendredi, la visite d'un psychologue et de travailleurs sociaux. Une aide psychologique doit aussi être offerte la semaine prochaine, selon Mme Larocque.

« C'était une petite fille dynamique, charmante, aimée par tous, qui adorait danser. » — Nicole Larocque, directrice de l'école St-Jean-Baptiste

La fillette tuée jeudi était en quatrième année. Elle fréquentait l'école St-Jean-Baptiste depuis le début de ses études. Sa soeur de 10 ans est toujours hospitalisée aux États-Unis, mais « on s'attend à ce qu'elle guérisse, raconte Mme Larocque. » Leur demi-frère fréquentait l'école Glenwood de Windsor.

Plusieurs camions semi-remorques ont été impliqués dans le méga-carambolage. Plusieurs camions semi-remorques ont été impliqués dans le méga-carambolage.  Photo :  AP/Paul Sancya

Le mégacarambolage, qui est survenu vers 9 h jeudi sur une autoroute de la région de Détroit, a aussi coûté la vie à une Américaine, en plus de faire une vingtaine de blessés.

Entre 40 et 50 véhicules, dont une dizaine de camions, ont été impliqués.

Des débris de véhicules emboutis et des portières arrachées jonchaient la chaussée sur près de deux kilomètres. Les policiers sont allés de véhicule en véhicule pour aider les blessés. La scène était chaotique après l'accident, selon des témoins.

« Certains saignaient, d'autres boitaient et plusieurs étaient en état de choc », raconte le camionneur américain Phillip Bost. Il dit qu'il a apporté son aide aux blessés, après avoir entendu « boom, boom, boom, boom » derrière lui.

Visbilité quasi nulle

La chaussée était glissante et des bourrasques de neige aveuglantes faisaient rage au moment de l'accident. Michael Shaw de la police du Michigan affirme que la visibilité était quasi nulle sur l'Interstate 75, au sud-ouest de Détroit, au moment du carambolage.

M. Shaw raconte que la visibilité est passée de « bonne à nulle en quelques secondes ».

Il ajoute, toutefois, que, compte tenu du mauvais temps, certains automobilistes conduisaient trop rapidement et n'avaient pas laissé suffisamment de distance entre leur véhicule et celui qui les précédait.

Une vingtaine de blessés ont été transportés à l'hôpital. Une vingtaine de blessés ont été transportés à l'hôpital.  Photo :  AP/Paul Sancya

Ontario en direct Afficher le fil complet

Facebook