Course à la direction du Parti libéral de l'Ontario

Direction du PLO : Glen Murray se retire de la course

Glen Murray annonce sa candidature à la direction du Parti libéral de l'Ontario. Glen Murray lors de l'annonce de sa candidature l'an dernier.

L'ancien ministre Glen Murray abandonne sa candidature à la succession du premier ministre Dalton McGuinty et appuie plutôt Kathleen Wynne dans la course à la direction du Parti libéral de l'Ontario (PLO).

Le nombre de candidats en lice passe ainsi de sept à six.

Glen Murray a vanté jeudi l'intelligence de Mme Wynne, qui a, elle, salué l'enthousiasme de son collègue.

« Il y a avait un consensus (au sein de mon équipe) que c'était la chose à faire. » — Glen Murray, ex-candidat

M. Murray avait avoué récemment qu'il avait peu d'argent pour sa campagne. Par ailleurs, seul un député libéral l'appuyait.

Pourtant, il avait été le premier candidat à se présenter officiellement en novembre dernier, après avoir démissionné de son poste de ministre de la Formation, des Collèges et Universités.

L'ancien maire de Winnipeg avait alors vanté son leadership, soulignant qu'il avait réussi à travailler avec des personnes de toutes tendances politiques.

Selon plusieurs observateurs, il était le plus habile des candidats lors des débats qui ont eu lieu au cours des dernières semaines.

Appui clé?

On ignore encore pour l'instant quel impact aura la décision de M. Murray de se retirer de la course pour appuyer l'ex-ministre des Affaires municipales et de l'Éducation Kathleen Wynne. La ministre de la Santé, Deb Matthews, s'était déjà rangée dans son camp.

Mme Wynne est perçue comme l'une des favorites dans la course.

Les libéraux choisiront leur nouveau chef le 26 janvier à Toronto. Il ou elle héritera d'un gouvernement minoritaire et devra vraisemblablement déclencher des élections avant la fin de l'année.