Dalton McGuinty demande la reprise des activités parascolaires

Le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty (archives)

Le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, a personnellement demandé aux syndicats d'enseignants d'autoriser leurs membres à reprendre les activités parascolaires dans les écoles publiques de la province.

Deux syndicats qui représentent les enseignants des écoles primaires et secondaires publiques étaient indignés jeudi par la décision de son gouvernement d'utiliser une loi antigrève afin d'imposer un nouveau contrat de deux ans à leurs 126 000 membres.

La loi 115 ont suscité des grèves tournantes d'un jour dans les écoles primaires pendant que dans les écoles secondaires, les enseignants du secondaire ont préféré arrêter les activités parascolaires comme le sport ou les clubs.

Dalton McGuinty a toutefois promis d'abroger la loi avant la fin du mois, lorsqu'il aura démissionné de son poste de premier ministre. On ignore si cela suffira à convaincre les enseignants à reprendre les activités parascolaires lorsque les élèves retourneront en cours lundi.

Autant la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario (FEEO) que la Fédération des enseignantes et des enseignants des écoles secondaires de l'Ontario (FEESO) ont affirmé que leurs membres ont massivement voté pour mettre en place des moyens de pression si le gouvernement imposait de nouveaux contrats de travail, ce qui pourrait inclure des débrayages.

Une rencontre est prévue entre les dirigeants la semaine prochaine pour décider des étapes suivantes.

Sam Hammond, qui est à la tête de la FEEO, a qualifié les actions du gouvernement d'« abus de pouvoir scandaleux » et a prévenu que tout ne se déroulera pas comme prévu lorsque les élèves retourneront en classe, lundi.

Le premier ministre McGuinty a toutefois précisé qu'il ne considèrera pas les activités parascolaires, comme entraîner les équipes sportives ou superviser des clubs, comme une tâche même si cela signifie qu'ils peuvent les annuler pendant les conflits de travail.

Ontario en direct Afficher le fil complet

    Facebook