Elliot Lake : l’enquête publique

Elliot Lake : la démolition du centre commercial commence

L'intérieur du magasin Zellers, dans le centre Algo L'intérieur du magasin Zellers, dans le centre Algo  Photo :  Radio-Canada/Naël Shiab

La démolition du centre commercial Algo, à Elliot Lake dans le nord de l'Ontario, est commencée.

Six mois après la tragédie qui a coûté la vie à deux femmes, rien n'avait bougé encore sur le terrain du centre commercial. Le toit de ce dernier s'est partiellement effondré le 23 juin dernier. Doloris Perrizolo et Lucie Aylwin sont mortes et une vingtaine d'autres personnes ont été blessées.

Le bâtiment est toujours debout, éventré, au coeur de la petite ville. La démolition ne pouvait pas débuter tant que les enquêtes du ministère du Travail et de la police provinciale de l'Ontario n'étaient pas terminées. C'est la Ville qui a ordonné aux propriétaires du centre de le démolir , à la fin de novembre.

Les travaux coûteront près de deux millions de dollars aux propriétaires et prendront environ quatre mois, selon les conditions météorologiques.

« C'est très compliqué avec le froid. Les travailleurs doivent être habillés très chaudement, puis c'est dur sur l'équipement. D'habitude, on ne fait pas ça à ce temps-ci de l'année », raconte le propriétaire de l'entreprise chargée des travaux, Régis Bergeron.

Une quarantaine de personnes y travailleront sept jours par semaine.

Le bâtiment ayant été construit en 1979, les ouvriers devront porter des protections spéciales, au cas où de l'amiante serait trouvé dans la structure.

Pendant les travaux de démolition, l'entreprise essaiera de récupérer certains documents dans les décombres, ce qu'a confirmé l'avocat des propriétaires du centre en décembre. Le ministère du Travail interdit toujours l'accès à l'édifice depuis la tragédie, alors que de nombreuses entreprises cherchent à dresser leur inventaire.

Le maire d'Elliot Lake, Rick Hamilton, admet cependant que le sort de tous les documents confidentiels des députés et des dossiers médicaux est incertain. « Le centre commercial est une propriété privée », dit-il.

Un soulagement

Pour de nombreux résidents, la démolition du centre Algo était attendue depuis longtemps.

« Nous le voyons tous les jours et c'est démoralisant de se faire rappeler ce mauvais souvenir », raconte la commerçante Lucie Schetakis, dont la boutique se trouve en face du centre commercial.

Nouveau centre commercial

Les travaux de démolition du centre Algo sont menés parallèlement aux travaux de construction du nouveau centre commercial d'Elliot Lake, à quelques centaines de mètres à peine, sur la même rue.

Enquête publique

L'enquête publique sur l'effondrement partiel du toit doit commencer dans les mois à venir. Le début de celle-ci a récemment été repoussé parce que la salle dans laquelle les audiences doivent se tenir n'est pas encore prête.

Ontario en direct Afficher le fil complet

Facebook