Postes Canada impose de nouveaux frais de boîtes aux lettres

Un travailleur de Postes Canada Un travailleur de Postes Canada  Photo :  PC/Andrew Vaughan

L'installation de boîtes aux lettres communautaires dans les nouveaux quartiers coûtera plus cher à partir du 1er janvier.

Postes Canada explique qu'elle a besoin de nouvelles sources de revenus.

La Société de la Couronne accumule les déficits depuis les six derniers trimestres, notamment parce que les Canadiens envoient de moins en moins de courrier.

Selon sa porte-parole, Anick Losier, il est donc tout à fait normal que les promoteurs immobiliers paient une partie du coût des nouvelles boîtes communautaires, au bout des rues, comme pour d'autres infrastructures.

Elle ne peut toutefois expliquer pourquoi les nouveaux frais s'établissent à 200 $ par adresse. L'opération permettra à Postes Canada d'engranger de 30 à 40 millions de dollars.

Ces nouveaux frais suscitent le mécontentement des promoteurs immobiliers. Le président de l'Association provinciale des constructeurs d'habitation du Québec, François Bernier, estime que ses membres n'ont pas à payer pour résoudre les difficultés de Postes Canada.

« On se sert de l'industrie comme d'un guichet automatique » — François Bernier de l'APCHQ.

Mais le professeur de gestion de l'Université Carleton d'Ottawa, Ian Lee croit que Postes Canada n'a pas vraiment le choix. Il explique que l'envoi de colis est le seul secteur en croissance.

Selon lui, Postes Canada pourrait à long terme livrer le courrier seulement trois fois par semaine, afin de réduire ses dépenses.