Les propriétaires de chalet s'inquiètent pour la protection des berges

Lac Simcoe Lac Simcoe  Photo :  Chris Mulligan

La fédération qui représente les propriétaires de chalet de l'Ontario craint que des changements à la Loi sur les terres publiques n'aient des conséquences néfastes sur la qualité de l'eau.

Le gouvernement provincial propose d'arrêter d'obliger les propriétaires à obtenir un permis avant de faire des modifications mineures aux berges, comme de racler les fonds ou de déplacer des roches et de la végétation.

Les propriétaires devraient quand même se conformer aux normes du ministère des Richesses naturelles après ce changement.

Le directeur général de la fédération qui représente les propriétaires de chalet, Terry Rees, redoute toutefois que sans vérification il y ait des abus.

« Le raclage des fonds, la modification de la structure de la berge, le déplacement de roches et de plantes, ces gestes ont un impact négatif sur l'eau, les poissons et la berge », ajoute-t-il.

Il croit que le gouvernement veut mettre fin au système de permis pour économiser et ainsi poursuivre sa lutte contre le déficit.

Le ministère des Richesses naturelles n'était pas disponible pour commenter.

Des documents sur le projet spécifient cependant que les changements moderniseraient la gestion des modifications de routine qui n'ont pas ou peu d'impact sur l'environnement.

Le public a jusqu'au 21 janvier pour s'exprimer sur les changements proposés.