Peer Khairi coupable de meurtre non prémédité

Le compte rendu d'Alex Boissonneault

Le Torontois d'origine afghane Peer Khairi a été reconnu coupable de meurtre non prémédité. Il était accusé d'avoir tué sa femme, Randjida Khairi, en 2008.

Le jury en est arrivé à cette conclusion dimanche après quatre jours de délibérations. En entendant le verdict, Peer Khairi, 65 ans a versé des larmes, la tête baissée.

Son avocat, Christopher Hicks, a affirmé à l'extérieur du tribunal que son client n'était pas heureux du verdict et qu'il était évident qu'il avait réagi « physiquement et émotionnellement à la décision »

Au cours des quatre semaines de procès, la Couronne a tenté de démontrer que Peer Khairi a égorgé sa femme parce qu'il n'appréciait pas la manière dont elle élevait leurs filles, selon des valeurs canadiennes.

De son côté, Peer Khairi avait affirmé avoir tué sa femme en légitime défense, alléguant qu'elle avait tenté de l'agresser avec un couteau.

Une révélation dont il n'avait pas parlé avant d'être entendu en cour. Au tribunal, il avait dit qu'il voulait attendre le procès pour raconter toute l'histoire.

Peer Khairi devrait connaître sa peine le 13 novembre croit son avocat. Une audience de détermination de la peine doit en tout cas avoir lieu ce jour-là.

Ontario en direct Afficher le fil complet

Facebook