La première résistante américaine sera expulsée du Canada

Kimberly Rivera a déserté l'amée américaine. Kimberly Rivera a déserté l'amée américaine.

Une soldate qui avait déserté l'armée américaine en 2007 et qui s'était réfugiée au Canada pour éviter d'être envoyée à nouveau en Irak devra quitter le Canada à la fin du mois de septembre et retourner aux États-Unis.

La décision de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada a été rendue jeudi.

Kimberly Rivera a demandé le statut de réfugié au Canada. Elle a été la première soldate américaine à le faire dans le cadre de la guerre en Irak.

La mère de famille évoque les horreurs de la guerre pour expliquer sa fuite au Canada. Elle s'est établie à Toronto avec son conjoint et ses quatre enfants.

Un organisme de défense des objecteurs de conscience soutient qu'elle fera face à de graves sanctions, comme l'emprisonnement, si elle est renvoyée aux États-Unis.

La porte-parole de la Campagne d'appui aux résistant(e)s à la guerre, Michelle Robidoux, a dit que Citoyenneté et Immigration Canada a ordonné à Kimberly Rivera de quitter le Canada avant le 20 septembre.

Elle ajoute que Kimberly Rivera doit consulter ses avocats avant de décider de son plan d'action.

« Nous sommes très déçus de cette décision. Les cas des résistants à la guerre ne sont pas traités correctement », a affirmé Michelle Robidoux.

Alexis Pavlich, l'attaché de presse du ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney affirme : « nous ne croyons pas que l'administration du président Obama assujettira les soldats américains à la persécution »

La Commission de l'immigration et du statut de réfugié a déjà ordonné l'expulsion de plusieurs déserteurs de l'armée américaine :

  • Cliff Cornell
  • Corey Glass
  • Jeremy Hinzman
  • Patrick Hart
  • Matt Lowell
  • Dean Walcott

Robin Long, qui a obtempéré à un ordre d'expulsion canadien, a dû purger une peine de 15 mois de prison à San Diego pour désertion.

Ontario en direct Afficher le fil complet

    Facebook