Le frère de la victime accusé

Aqsa Parvez a été tuée en décembre 2007 Aqsa Parvez

Le frère d'une adolescente de 16 ans de Mississauga, tuée en décembre dernier, est maintenant accusé de meurtre prémédité.

Moins d'une semaine après le dépôt d'accusations de meurtre prémédité contre le père de l'adolescente, la police de Peel dépose les mêmes accusations contre le frère aîné de la victime.

Les policiers ont arrêté Waqas Parvez jeudi relativement à la mort de sa soeur Aqsa, en décembre dernier. Au lendemain du meurtre, l'homme de 27 ans avait d'abord été accusé d'obstruction à la justice, mais la police le considère maintenant, tout comme son père Mohammed, responsable de la mort de l'adolescente.

Mohammed Parvez Mohammed Parvez (archives)

La mise en accusation de Waqas Parvez survient moins d'une semaine après que le père eut été accusé de meurtre prémédité, alors qu'il faisait face jusqu'alors à des accusations de meurtre non prémédité.

Les enquêteurs affirment qu'ils détiennent maintenant des preuves qui leur permettent de croire que le meurtre d'Aqsa Parvez avait été planifié et délibéré.

Waqas Parvez a comparu brièvement à Brampton, vendredi. Il demeurera derrière les barreaux jusqu'à son enquête sur le cautionnement, fixée au 8 juillet.

Aqsa Parvez a été étranglée au domicile familial en décembre 2007. La police est intervenue après avoir reçu l'appel d'un homme qui affirmait avoir tué sa fille.

Au lendemain du crime, des amies de l'adolescente ont déclaré qu'elle était en conflit avec ses parents, des musulmans conservateurs originaires du Pakistan, au sujet notamment de son refus de porter le voile islamique.

L'hypothèse d'un meurtre d'honneur a été évoquée et les nouvelles accusations portées contre le frère d'Aqsa Parvez risquent d'alimenter cette thèse: « Il est fort possible que l'élément religieux et culturel soit l'incitatif. Mais cela ne veut pas dire qu'il faille pour autant condamner l'islam ou la culture au complet. Je pense qu'il y a des éléments répressifs dans toute culture », déclare Yolande Geadah, auteure du livre Femmes voilées, intégrismes démasqués.

En complément

Ontario en direct Afficher le fil complet

Facebook