Une St-Jean-Baptiste fériée en Ontario?

Rassemblement

L'idée de faire de la fête de la Saint-Jean-Baptiste un congé férié en Ontario fait l'objet de discussions chez certains Franco-Ontariens. C'est notamment ce que souhaite Richard Lalonde, le maire de Clarence-Rockland, dans l'Est ontarien.

Le maire de Clarence-Rockland aimerait que la fête nationale des Québécois devienne un congé férié en Ontario, une demande avec laquelle le premier ministre McGuinty est en désaccord.

Comme les Québécois, bien des francophones du Canada, incluant les Franco-Ontariens, célèbrent la St-Jean. Toutefois, seuls les résidents du Québec, dont c'est la fête nationale, ont droit à un congé férié le 24 juin. Richard Lalonde voudrait que la province de l'Ontario reconnaisse cette fête comme un congé férié pour les Franco-Ontariens.

L'avocat Ronald Caza, un des instigateurs de la reconnaissance de la fête nationale des Québécois, estime que la première étape consisterait d'abord à faire reconnaître la Saint-Jean-Baptiste comme une fête à l'échelle du pays. « L'idée, ce serait la prochaine étape, c'est une déclaration par le fédéral d'une fête nationale de la communauté franco-ontarienne [...]. Ce n'est pas quelque chose qui se fait du jour au lendemain. Là, les gens commencent à en discuter », précise-t-il.

Interrogé sur la question lundi, le premier ministre ontarien, Dalton McGuinty, s'est opposé à l'idée d'instaurer un nouveau congé. « C'est toujours possible de subsister [ce congé pour un autre], ici en Ontario, avec la permission de votre employeur [...]. Mais pour faire un autre congé statutaire le 24 juillet [sic], non, je ne suis pas en accord avec ça », a souligné M. McGuinty.

Ontario en direct Afficher le fil complet

    Facebook