Manifestation à Sorel-Tracy contre le projet Énergie Est

La Presse Canadienne
Le compte rendu de Pascal Robidas

À la veille du début des audiences du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) sur le projet d'oléoduc Énergie Est, des groupes de la société civile, surtout composés de femmes, ont manifesté dimanche à Sorel-Tracy, en Montérégie, contre ce projet controversé de TransCanada.

Le rassemblement, qui visait à dénoncer les conséquences environnementales du projet, s'est déroulé devant les réservoirs de pétrole de l'entreprise Kildair.

Le Réseau québécois des femmes en environnement estime qu'il est impératif d'aborder les questions d'environnement et de la lutte contre les changements climatiques dans une perspective d'égalité entre les hommes et les femmes.

La députée de Québec solidaire Manon Massé rappelle que ce sont souvent les femmes qui portent les responsabilités liées à la santé et aux besoins de base de leurs proches et de leur famille. Lorsque des communautés font face à des cataclysmes naturels causés par les changements climatiques, ce sont les femmes qui se retrouvent à porter la plus grande part du fardeau, affirme-t-elle.

Québec solidaire avait demandé au gouvernement Couillard de faire preuve de pragmatisme et de ne pas tenir les audiences du BAPE sur le projet Énergie Est. Le parti politique qualifie ces audiences de « bidon » parce que, selon lui, elles « ne respectent pas les lois du Québec et n'ont aucune force de loi ». Manon Massé souligne que ces audiences ont été amputées d'éléments fondamentaux comme celui de l'étude d'impact.

La Cour supérieure a rejeté vendredi la demande d'injonction de groupes environnementaux qui souhaitaient suspendre la tenue de ces audiences. Elles débuteront comme prévu lundi.

Le gouvernement québécois a cependant déposé une requête en injonction pour forcer TransCanada à se conformer à la Loi sur la qualité de l'environnement, ce qui déclencherait un processus complet d'évaluation et d'examen des impacts environnementaux.

L'oléoduc Énergie Est est un projet de 4500 kilomètres qui transporterait environ 1,1 million de barils de pétrole par jour entre l'ouest et l'est du pays, en passant par le Québec.

Info en continu