Un immeuble qui produit sa propre énergie

L'immeuble à condos certification « nette zéro » construit par les frères Voyer L'immeuble à condos certification « nette zéro » construit par les frères Voyer  Photo :  René Saint-Louis

La grande région de Montréal compte maintenant son premier immeuble à condos qui utilise la certification « nette zéro ». L'édifice de six unités est censé produire autant d'énergie qu'il en consomme sur une base annuelle. Sa construction vient tout juste d'être terminée sur le boulevard des Cépages, dans l'est de Laval.

Un reportage de René Saint-LouisTwitterCourriel

Sur le toit et le mur extérieur sud de l'édifice, 146 panneaux solaires produisent de l'électricité.

L'énergie sert aux besoins internes et les surplus sont échangés à Hydro-Québec contre un crédit de consommation d'électricité. Bien entendu, il y a davantage de surplus l'été que l'hiver.

« Une journée froide comme aujourd'hui, les panneaux solaires ne suffisent pas. Il faut consommer de l'électricité qui provient du réseau d'Hydro Québec. Mais quand le beau temps va revenir, quand les journées vont allonger, la maison va produire plus d'énergie qu'elle n'en consomme, et là, les propriétaires vont obtenir un crédit de la part de la société d'État », se réjouit Jean-François Voyer, entrepreneur en construction.

Les occupants peuvent suivre en direct l'écart entre leur production et leur consommation d'électricité afin de pouvoir faire l'effort supplémentaire parfois requis pour atteindre l'équilibre. Les futurs copropriétaires du sixplex devront donc à l'occasion savoir faire preuve de discipline et de modération.

Par exemple, une famille de trois personnes doit maintenir la température à 20 degrés l'hiver et à 26 degrés l'été, en plus de limiter à 140 litres la consommation d'eau chaude chaque jour.

Afin d'y parvenir, les futurs occupants disposent de technologies de pointe, comme des thermopompes qui permettent de chauffer ou de climatiser avec seulement le tiers de l'énergie habituellement requise. Des thermodrains récupèrent la chaleur des eaux usées, explique Pascal Voyer.

« Quand on utilise notre douche, l'eau qu'on vient prendre au même moment est préchauffée avant de rentrer dans le réservoir. Donc c'est une énergie qu'on jette dans les égouts qu'on est maintenant capable de récupérer avec des thermodrains et des choses de ce type-là », explique Pascal Voyer, entrepreneur en construction.

La technologie et la construction d'une habitation « nette zéro » entraînent cependant des coûts supplémentaires. Davantage d'isolant dans les murs, des fenêtres triple vitrage, sans parler des équipements (panneaux solaires, thermopompe, thermodrain). Jean-François Voyer estime qu'en tenant compte des différentes subventions disponibles, le coût de vente sera de 12 % à 15 % supérieur à un condo régulier.

Le député fédéral de la circonscription lavalloise d'Alfred-Pellan, Angelo Iacono, a tenu à rappeler, lors de l'inauguration de l'immeuble, que la norme « nette zéro » permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de créer des emplois liés aux énergies propres.

« Les technologies que présentent ces maisons témoignent de notre esprit d'innovation et de notre ingéniosité. » — Le député fédéral de la circonscription lavalloise d'Alfred-Pellan, Angelo Lacono
Une thermopompe qui permet de chauffer ou de climatiser avec seulement le tiers de l'énergie habituellement requise Une thermopompe qui permet de chauffer ou de climatiser avec seulement le tiers de l'énergie habituellement requise  Photo :  René Saint-Louis