Il n'y aura plus de fécondations in vitro au CHUM dès le mois de juin

Procréation assistée Procréation assistée

La clinique de procréation assistée du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM) fusionnera avec celle de l'hôpital Sainte-Justine, où elle sera transférée. Cette décision a été rendue par le ministère de la Santé, qui l'a justifiée par la fin du bail de la clinique située à la Place Dupuis et par la baisse d'achalandage.

Un texte de Anne-Louise DespatieTwitterCourriel

Conséquence de la loi 20, adoptée à la mi-novembre, les hôpitaux, tout comme les cliniques privées, voient moins de couples infertiles avoir recours à la fécondation in vitro (FIV) parce qu'elle n'est plus payée par le régime public.

Deux cent soixante patientes sont suivies actuellement par la clinique de procréation assistée du CHUM, mais elles sont parmi les dernières à être assurées en vertu du programme qui a disparu en novembre. « Les patientes et les activités liées à la FIV seront redirigées vers le CHU Sainte-Justine », explique Noémie Vanheuverzwijn, porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux. Le CHUM doit élaborer un plan de transfert. Plus de 50 personnes (médecins, fertologues, infirmières, psychologues, etc.) travaillent à la clinique du CHUM.

Comme d'autres hôpitaux, le CHUM avait élargi les services de sa clinique de fertilité pour répondre au programme universel lancé en 2011 par le ministre de la Santé, Yves Bolduc.

Ayant développé une grande expertise, la clinique de procréation assistée du CHUM accuse le coup. La porte-parole du CHUM, Joelle Lachapelle, dit que la situation sera analysée dans son ensemble et que plusieurs décisions devront être prises quant au maintien de certains services destinés aux couples infertiles.

Au Québec, la gratuité est maintenue pour les frais de consultation et plusieurs actes entourant l'insémination artificielle, mais la fécondation in vitro n'est plus assurée par le régime public, sauf pour des cas exceptionnels, comme ceux où la fertilité est compromise par des traitements contre le cancer.