Manifestation nocturne : 2 arrestations et plus de 80 contraventions

La Presse Canadienne
Des manifestants ont déambulé dans le sens contraire de la circulation. Des manifestants ont déambulé dans le sens contraire de la circulation.

Une autre manifestation nocturne contre l'austérité a attiré quelques centaines de personnes vendredi soir à Montréal, parmi lesquelles 82 ont reçu une amende.

Les manifestants avaient opté pour le square Saint-Louis comme point de départ à leur manifestation vers 21 h, sans fournir d'itinéraire. Après cinq minutes, la manifestation était déclarée illégale.

Puis, les manifestants, par petits groupes, se sont déplacés en direction ouest, vers le boulevard Saint-Laurent. Une fois sur place, ils ont déambulé dans le sens contraire de la circulation.

Les nombreux policiers ont réussi à encercler deux groupes composés d'une quarantaine de personnes, sur Saint-Laurent, l'un au coin de Milton, l'autre à l'intersection de Guilbeault.

Un porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Laurent Gingras, a indiqué que les manifestants s'étaient dispersés peu avant 22 h.

La manifestation a rapidement été déclarée illégale. La manifestation a rapidement été déclarée illégale.  Photo :  Radio-Canada

Deux personnes arrêtées

Les 82 personnes interpellées devront payer une contravention de 640 $ en vertu du règlement municipal P-6.

Un jeune homme a été arrêté pour des infractions de menaces de mort et d'entrave au travail d'un policier. Une autre personne visée par un mandat a aussi été appréhendée. 

Un véhicule de police a également été vandalisé non loin de la Station centrale, l'ex-terminus Voyageur situé au centre-ville.

Personne n'a été blessé vendredi soir.

Par ailleurs, le site internet du SPVM n'est plus fonctionnel depuis le milieu de la soirée de vendredi, victime d'une attaque informatique revendiquée par le groupe Anonymus Québec.

Des techniciens tenteront samedi de remettre le site Internet sur pied.