Montréal dévoile ses demandes pour le nouveau pont Champlain

Front commun entre le PQ et Montréal - Le reportage d'Oumelkheir Djenadi

Montréal a fait part dimanche de ses demandes au gouvernement fédéral concernant le projet du nouveau pont Champlain, qui se concentrent sur les questions du péage et du transport en commun.

La Ville souhaite notamment que le nouveau pont englobe un système léger sur rail de transport collectif. L'administration municipale dit privilégier ce système par rapport à l'autobus, car il permet de transporter plus vite plus de passagers. Concernant le péage, la Ville ne s'y oppose pas, mais elle compte poser ses conditions.

Pour Réal Ménard, responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal, la question du péage notamment devrait se situer « dans un ensemble collectif, où Montréal aura la possibilité de faire valoir sa vision métropolitaine ».

« On serait assez mal à l'aise avec l'idée que le gouvernement fédéral utilise la totalité des sommes recueillies pour le financement du pont Champlain seulement », a-t-il dit en conférence de presse. Une partie de ces montants doit être consacrée au financement du transport en commun, a-t-il précisé. 

Le gouvernement fédéral doit financer le pont Champlain à partir du trésor public comme il l'a fait pour d'autres ponts à travers le Canada, ajoute-t-il.

M. Ménard a conclu en réclamant que le pont Champlain, dont le coût se situe « entre 3 et 5 milliards de dollars », fasse l'objet d'un « concours de design d'architecture international », conformément à une motion adoptée à l'unanimité par le conseil municipal cette semaine.

Le gouvernement fédéral est le maître d'œuvre de ce projet, qui sera construit selon un mode de partenariat public-privé.

La première ministre du Québec, Pauline Marois, a affirmé à l'issue d'une rencontre vendredi avec son homologue fédéral Stephen Harper que Québec et Ottawa s'étaient entendus pour travailler ensemble au projet du nouveau pont Champlain.

Mme Marois a dit à M. Harper qu'elle trouvait inadmissible que son gouvernement agisse en solitaire dans ce dossier.

info en continu

Facebook