Votre vieux poêle à bois pourrait vous rapporter de l'argent

Les explications de Jacques Bissonnet

Les Montréalais propriétaires d'un poêle ou d'un foyer au bois pourraient recevoir jusqu'à 900 $ de Québec pour se débarrasser de leur appareil ou le remplacer par un modèle moins polluant.

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, a inauguré lundi ce programme incitatif développé et administré par l'organisme Équiterre.

L'initiative consiste à offrir entre 300 $ et 900 $ aux propriétaires de poêles ou de foyer au bois pour les inciter à se départir de ces vieux appareils de chauffage qui nuisent à la qualité de l'air.

Selon le ministre Arcand, « le chauffage au bois est la plus importante source d'émission de particules fines à Montréal durant l'hiver, avant le secteur industriel et celui des transports ».

Or, ces particules fines rejetées par les cheminées demeurent en suspension dans l'air des villes et nuisent à la santé respiratoire des personnes qui y sont exposées. Les personnes qui souffrent d'asthme et de problèmes cardiaques y seraient particulièrement sensibles.

« Ce programme permettra le retrait de plusieurs milliers de poêles à bois sur le territoire montréalais et contribuera à sensibiliser la population métropolitaine aux impacts de ce mode de chauffage sur la santé et sur l'environnement », explique le ministre Arcand dans un communiqué.

Le gouvernement du Québec a donné en août dernier une enveloppe de 6 millions de dollars à l'organisme Équiterre, à qui il a confié la gestion de ce programme incitatif.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook