Paniers de Noël : Jeunesse au Soleil lance sa campagne annuelle

Jeunesse au Soleil (archives)

Jeunesse au soleil a lancé mardi sa campagne annuelle des paniers de Noël. Les Montréalais sont appelés à apporter de la nourriture et d'autres denrées pour venir en aide à 18 000 personnes pendant les fêtes.

Ces dons serviront aussi à garnir la banque alimentaire quotidienne de Jeunesse au soleil après Noël, notamment durant les quatre premiers mois de l'année, où les besoins sont plus importants.

« En fin d'année où le taux de dépression est très élevé, où il y a moins de chaleur, nous nous devons d'être au rendez-vous. » — Tommy Kulczyk, directeur des services d'urgence de Jeunesse au soleil

Le lancement de cette campagne coïncide cette année avec le plus récent relevé sur les banques alimentaires au Canada. Il indique que de plus en plus de Québécois ont recours aux banques alimentaires. La précarité de l'emploi y est pour beaucoup.

Selon Tommy Kulczyk, 50 % de sa clientèle figure parmi les personnes qui ont un revenu de travail. Elles peuvent avoir des emplois atypiques ou saisonniers. « Avant, dit-il, quand on avait un emploi, tout allait bien. Maintenant, on peut compter parmi les pauvres. »

Le bilan des banques alimentaires du Canada révèle le même constat et fait état de 850 000 Canadiens qui ont eu recours à une banque alimentaire cette année, dont 155 000 au Québec.

Thomas Mulcair, candidat à la direction du NPD, présent au lancement de la campagne de Jeunesse au soleil, dénonce cette situation. Il trouve « absolument inadmissible » que tant de Canadiens soient obligés de recourir aux banques alimentaires. La solution, selon lui, passe par la réduction des inégalités sociales.

D'après le reportage de Caroline Jarry