Des promoteurs immobiliers ont de grands projets pour Montréal

Montréal Montréal

De nouveaux gratte-ciel pourraient bientôt s'élever au centre-ville de Montréal. Trois projets immobiliers d'une valeur totale de 580 millions de dollars ont été présentés mardi soir au conseil d'arrondissement de Ville-Marie.

Les projets adoptés en première lecture par les membres du conseil prévoient la construction de sept nouveaux immeubles à Montréal.

La firme Cadillac Fairview voudrait construire une tour d'habitation de 61 étages près du Centre Bell tandis qu'une société à numéro veut pour sa part ériger un immeuble de 35 étages sur la rue Union, entre Cathcart et René-Lévesque.

La firme Magil Laurentienne mise sur la construction de cinq immeubles de 13 à 25 étages en bordure du Vieux-Montréal, à l'est de l'autoroute Bonaventure.

Des centaines de nouveaux logements et condos au centre-ville

Si la firme Cadillac Fairview obtient le feu vert pour la réalisation de son projet, son gratte-ciel de 61 étages sera l'un des plus hauts au centre-ville de Montréal.

Cet édifice à vocation commerciale et résidentielle, d'une valeur de 160 millions de dollars, se veut la première phase d'un projet de 400 millions de dollars que compte réaliser Cadillac Fairview près du Centre Bell.

La tour, qui sera située au coin de la rue de la Montagne et de l'avenue des Canadiens-de-Montréal, abritera 700 logements et 14 étages de commerces.

La tour d'habitation de 35 étages projetée sur la rue Union serait quant à elle bâtie sur un terrain de stationnement. La structure comprendrait 377 logements, cinq niveaux de stationnement souterrain et trois espaces commerciaux. Les actionnaires de la société à numéro à l'origine de ce projet sont établis à Gibraltar, selon le quotidien La Presse.

Les cinq immeubles du projet Magil Laurentienne hébergeraient pour leur part 508 condominiums et des espaces à bureaux. Les bâtiments seraient construits sur l'actuel terrain de trois édifices commerciaux vacants et d'un stationnement bordé par les rues University, Saint-Jacques, Gavin et Notre-Dame. Le projet est évalué à 350 millions de dollars

« Ces trois projets majeurs reflètent l'intérêt suscité par le centre-ville de Montréal et témoignent des efforts déployés par notre administration pour appuyer son développement. C'est avec de tels projets ainsi qu'une vision à long terme que le centre-ville de Montréal bouge, s'enrichit, se développe et se positionne comme un pôle actif et innovateur. » — Gérald Tremblay, maire de Montréal

Bien que très alléchants pour la Ville de Montréal, tous ces projets, n'en sont pour l'instant qu'aux premières étapes du processus d'acceptation par la Ville et l'arrondissement de Ville-Marie.

En plus d'être l'objet de consultations publiques, les projets devront franchir encore deux lectures au conseil d'arrondissement de Ville-Marie avant d'obtenir le feu vert des autorités municipales. Ce qui peut prendre jusqu'à six mois, selon la Ville de Montréal.

Le contexte économique jouera également un rôle important sur l'avenir de ces projets.

Facebook