Des pratiques douteuses chez Culture 420

Le reportage de Gino Harel (version longue)
Le reportage de Gino Harel

Le club Culture 420, dans l'arrondissement de Lachine à Montréal, fournit de la marijuana à des fins thérapeutiques pour les personnes qui en ont besoin et qui sont clairement identifiées au moyen de prescriptions médicales.

Les pratiques du club Culture 420, qui fournit de la marijuana à des fins thérapeutiques, soulèvent des questions sur la manière de recruter ses membres.

L'équipe de l'émission Enquête a mis au jour des pratiques qui soulèvent des questions sur le processus de vérification en vue du recrutement de membres pour le club.

Les journalistes de l'équipe d'Enquête ont pu obtenir la confirmation qu'il suffit d'avoir une attestation solennelle, signée par un commissaire à l'assermentation, pour témoigner de leurs besoins thérapeutiques de marijuana et en obtenir.

Le club de Lachine était très achalandé lors de la réalisation du reportage. Une demi-douzaine de nouveaux membres se sont inscrits en moins d'une heure. Le maire de l'arrondissement de Lachine, Claude Dauphin, a des doutes sur les besoins thérapeutiques de certains membres.

« Les gens que j'ai vus là n'avaient pas l'air malade du tout. J'ai vu beaucoup de jeunes. » — Claude Dauphin, maire de l'arrondissement de Lachine
« C'est quoi quelqu'un avec l'hépatite C? Qu'est-ce que ça a l'air? Ou le glaucome? Ou l'épilepsie, tu vois ça dans quelqu'un? » — Gary Webber, dirigeant du club Culture 420

Les policiers mènent une enquête. Selon Marc Parent, du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), l'approche de Culture 420 va plus loin que celle des autres clubs semblables dans « la façon d'octroyer des papiers autorisant, si on veut, des personnes à pouvoir se procurer de la marijuana pour des fins médicales. Donc, on voit qu'il y a quelque chose là qui est beaucoup plus agressif dans la démarche ».

Culture 420 vient d'ouvrir une deuxième succursale à Montréal, sur l'avenue du Parc. Et le club offre même des promotions. Un membre qui en amène un autre aura droit à de la marijuana gratuite lors de sa prochaine visite.

Le maire Claude Dauphin, tout comme Marc Parent du SPVM, croit que l'on baigne dans l'illégalité lorsqu'on propose de la marijuana gratuite.

Gary Webber, de Culture 420, estime que « c'est tout simplement dire merci à nos membres pour aider à grandir le club ».

Culture 420 envisage d'ouvrir pas moins de 250 succursales au Canada d'ici 12 mois.

D'après un reportage de Gino Harel, de notre équipe d'Enquête

En complément