L'enquête reprendra cet automne

Radio-Canada avec Le Devoir et La Presse
Fredy Villanueva Fredy Villanueva

L'enquête publique sur la mort de Fredy Villanueva, suspendue en mai, pourra reprendre cet automne.

Après de longues négociations, Québec accepte de payer les avocats de la famille, de deux jeunes blessés et de deux autres témoins. L'entente met un terme au déséquilibre entre les parties, qui avait entraîné la suspension de l'enquête du coroner Sansfaçon.

Une entente avec le gouvernement québécois permettra de payer les avocats des membres de la famille Villanueva, des deux jeunes qui ont aussi été blessés par balle et de deux témoins des événements du drame, survenu le 9 août 2008, à Montréal-Nord.

Le 26 mai dernier, le coroner Robert Sansfaçon avait suspendu indéfiniment son enquête, en invoquant l'iniquité de la représentation entre les témoins-clés. Il y avait, expliquait-il, un « débalancement fondamental » entre les parties en cause, puisque seuls les policiers, dont les frais juridiques sont assumés par l'État, participaient activement à l'enquête.

Un des avocats qui représentent les Villanueva et les jeunes, Me Alain Arsenault, a confirmé mercredi à des quotidiens montréalais qu'une entente négociée avec le Bureau du coroner, le ministère de la Sécurité publique et le Conseil du Trésor, a permis de résoudre l'affaire.

Au total, quatre avocats représentant la famille et les quatre autres témoins seront ainsi payés à des tarifs supérieurs à ceux versés habituellement par le gouvernement. Une autre avocate sera aussi embauchée à titre de recherchiste.

La famille Villanueva avait annoncé qu'elle répondrait aux questions dans le cadre de l'enquête publique, mais sans plus. Elle dénonçait depuis longtemps le fait que ses frais juridiques n'étaient pas payés par Québec. Malgré de nombreux appels en ce sens, le ministre de la Sécurité publique, Jacques P. Dupuis, a refusé de bouger, jusqu'à ce que l'enquête soit suspendue.

Il semble par ailleurs que l'enquête publique pourrait aborder la question du profilage racial, comme le réclame la famille Villanueva. Le coroner Sansfaçon s'était montré ouvert à cette approche le printemps dernier, mais il avait fait valoir qu'il fallait d'abord éclaircir les circonstances exactes de la mort de Fredy Villanueva.

Info en continu