Un succès sur toute la ligne

Une station de métro de Laval Une station de métro de Laval

Les trois stations de métro qui desservent le territoire de Laval fêtent leurs deux ans d'existence.

Le 30 avril 2007, les usagers du métro découvraient les trois stations de Laval. Deux ans plus tard, le bilan est plus que positif, tant pour la STL et les usagers que pour le maire Gilles Vaillancourt.

Plus de 60 000 personnes prennent le métro à Laval chaque jour, soit près du double qu'initialement espéré.

La Société de Transport de Laval (STL) profite largement de la prolongation de la ligne orange. Le président de la STL déclare que les bus lavallois accueillent 6,4 % d'usagers en plus depuis l'ouverture des stations Cartier, Concorde et Montmorency.

L'impact s'est aussi fait sentir au niveau économique. La construction résidentielle et commerciale connaît un boom dans la municipalité.

Fort de ce succès, le maire de Laval, Gilles Vaillancourt, réclame l'extension du réseau métropolitain, pour relier la station Côte-Vertu à la Rive-Nord. Il indique que cette option était déjà présente dans le plan de développement du métro de 1978.

Quelques grincements de dents

Le maire Vaillancourt déplore cependant que la STM n'ait pas encore harmonisé les tarifs de Laval avec ceux de la Rive-Sud. Le coût du transport en commun demeure plus élevé pour les Lavallois.

Les usagers du métro qui s'y rendent en auto se plaignent quant à eux du peu de places de stationnement disponibles aux abords des trois stations. 1500 places ont été aménagées, soit la moitié du nombre total prévu. Des raisons budgétaires sont à l'origine de cette décision. Le président de la STL indique que la situation devrait être réglée d'ici deux ans.

Quarante ans après avoir imaginé la prolongation du métro, les premiers coups de pelle ont été donnés en mars 2002. Les travaux ont coûté 745 millions de dollars. C'est la STM qui gère les trois stations.

L'inauguration des stations Cartier, Concorde et Montmorency a eu lieu le 26 avril 2007 en présence de dignitaires. L'ouverture au public s'est faite 4 jours plus tard.