Radio Première Chaîne

Santé: les causes difficiles à vendre

[Rencontres]

6 mai 2009

Santé: les causes difficiles à vendre


Plus que jamais, les causes en matière de santé sont partout. Il ne se passe pas une semaine sans qu'on sollicite notre attention afin de soutenir financièrement la recherche ou la prévention d'une maladie.  
 
Les maladies du coeur, le cancer du sein, le diabète, la fibrose kystique et le sida, qui affectent chacune des milliers de personnes au Canada, sont quelques-unes des maladies qui jouissent d'un soutien populaire indéfectible.  
 
Mais qu'en est-il des problèmes de santé moins connus ou, pire, plus dérangeants, comme le lupus, la schizophrénie, le cancer colorectal ou même celui de la prostate? 
 
Dans ces cas, les organismes chargés d'amasser des fonds pour la recherche ou la prévention doivent redoubler d'ardeur pour convaincre et, du même coup, démystifier le mal. 
 
Ainsi, au chapitre de la santé, pourquoi certaines causes sont-elles plus difficiles à vendre?  
 
Pour en discuter, une table ronde réunit Gil Désautels, vice-président principal chez KCI, Philanthropie de pointe, Richard Leclerc, créateur publicitaire, Carole Morin, directrice de la Fondation de l'Hôpital Louis H. Lafontaine et Loraine Cordeau-Thurston, porte-parole de L'Association canadienne du cancer colorectal. 
Écoutez » Commentez »

Vos commentaires

(0 commentaire)