Logo Radio-Canada

Mourir dans la dignité : un dossier complet Publié le lundi 27 septembre 2010, 16h00


Euthanasie, suicide assisté, soins donnés en fin de vie… Le sujet est complexe. L’Information de Radio-Canada a monté un dossier sur ce sujet abordé par une commission québécoise. Vous y trouverez tous les reportages et discussions abordés à nos antennes.

Fin de vie : des soins à définir

La science pour démythifier la mort Publié le lundi 27 septembre 2010, 11h00

La science pour démythifier la mort

Après avoir fait la promotion des aliments qui préviennent le cancer, le biochimiste et chercheur en oncologie, Richard Béliveau lance un nouvel ouvrage La mort : mieux la comprendre et moins la craindre pour mieux célébrer la vie. Yanick Villedieu l’a rencontré à l’émission Les années lumière.

Sciences de la nature et sciences humaines
Je n’ai pas lu le livre, puisqu’il ne sera en librairie que le 28 septembre, mais il ressort plein d’éléments intéressants de cet entretien. Richard Béliveau explique ce qui cause la mort sur le plan scientifique, tout en abordant l’aspect émotif qui marque cette étape de la vie. Le livre accorde une large place aux œuvres d’art et aux penseurs, afin d’élargir la compréhension de ce qu’est la mort. Pour le scientifique, quand on comprend ce phénomène naturel, on en a moins peur.

Un livre qui tombe à point pour la rediffusion de la série à la Première Chaîne à compter de ce soir à 21 h.

Lisez le carnet de Yanick Villedieu et écoutez l'entrevue >>>

Mourir dans la dignité : une contribution à notre façon Publié le vendredi 17 septembre 2010, 15h00

Mourir dans la dignité

À l’occasion des audiences publiques de la Commission québécoise sur la question de mourir dans la dignité, la Première Chaîne juge à propos de rediffuser la série de Mario Proulx Vivre jusqu’au bout. Du 27 septembre au 1er octobre de 21 h à 22 h, profitez-en pour écouter ces témoignages touchants et les opinions des experts qui côtoient la mort tous les jours. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

Veuillez noter que cette série n’est pas offerte en baladodiffusion.
Catégories : Radio, Première Chaîne

Les rites et le sacré Publié le vendredi 5 février 2010, 15h00

Le deuil


Écoutez l’intégrale du cinquième épisode

« Nous consommons la vie. » Jacques Salomé explique à sa façon le fait qu’il n’y a plus de rituels aujourd’hui. Tout va si vite que nous ne prenons plus le temps de veiller les morts ou de les exposer pendant quelques jours. Pourtant, tous les gestes associés aux funérailles aident à ancrer le deuil.

Une fête ou une commémoration?
Luce des Aulniers, anthropologue, est très critique envers les rites empruntés à d’autres cultures et qui ne veulent rien dire. Elle n’est pas plus tendre envers les « bien cuits », qui ne servent qu’à mettre en valeur l’éloquence des participants. Mais comment trouver une façon de dire adieu au moment où les rites d’une époque ne collent plus à la nôtre? La musique, les minutes de silence, les hommages… Cet épisode offre des pistes de réflexion.

Et les croyances religieuses dans tout ça?
La religion catholique est délaissée dans la société québécoise. Un prêtre décrit comment les représentants de trois générations, le grand-père né avant la guerre, le baby-boomer et l’enfant du baby-boomer, ont trois façons d’approcher la mort.

La réincarnation est une croyance qui gagne du terrain. Elle vient du bouddhisme. Matthieu Ricard explique comment cette forme de spiritualité souligne le passage vers la mort.

Pour André Comte-Sponville, athée, la religion a l’avantage de rassurer, mais « ce n’est pas une raison pour croire en Dieu ». Il ne craint pas la mort, mais souhaite ne pas souffrir. Éric Emmanuel-Schmitt, lui, est croyant, mais il admet qu’il n’a aucune connaissance sur la mort.

Les musiques d’Alain Trudel Publié le vendredi 5 février 2010, 12h00




Difficile d’imaginer un rituel sans musique! À l’heure où on se demande comment rendre hommage aux morts sans que ce soit une cérémonie religieuse, j’ai rencontré le tromboniste et chef d’orchestre Alain Trudel. Il était alors en pleine répétition du Requiem de Mozart.

Vers la lumière
Si, selon lui, ce requiem est inégalé, cela ne veut pas dire que c’est la seule œuvre digne d’être jouée lors d’une cérémonie funéraire. Il illustre fort bien avec deux extraits la différence entre l’œuvre de Mozart et celle de Verdi. Il a aussi apporté un disque de Mahler, puis une œuvre utilisée dans les funérailles à La Nouvelle-Orléans. En quelques extraits, on passe d’une émotion à l’autre.

Conclusion? Toutes les musiques peuvent être bonnes pour des funérailles, pourvu qu’elles correspondent à un souvenir partagé avec la personne défunte, à ce qu’elle était vraiment, ou encore à réconforter les endeuillés.

La folie du vendredi
Écoutez aujourd’hui, de 15 h à 17 h, les suggestions des auditeurs d’Espace musique à propos des airs qui représentent le mieux leur vie.

Et vous, quelle musique devrait jouer à vos funérailles?

Disques suggérés par Alain Trudel
1) Mozart
Requiem, extraits de Kyrie Eleyson et de Tuba mirum
La Chapelle de Québec et Les Violons du Roy, dir. Bernard Labadie
DOR 90310
Dorian recordings

2) Verdi
Requiem, extrait de Tuba mirum
Orchestre philharmonique de Berlin
dir. Claudio Abbado
EMI Classics 5571682

3) Mahler
In diesem Wetter, in diesem Braus
Philharmonia Orchestra, dir. Wilhelm Furtwängler
EMI
CDC 7 476 57 2

4) Le Dixieband, Concert à Frontenac
Extrait de Oh when the saints
SRC1501-2

Merci à Robert Hamel de la discothèque de Radio-Canada