Accueil
Pour faire parvenir
vos suggestions
d'entrevues, de
thèmes à aborder
ou tout autre
commentaire.
Ecrivez à Bruno

Le carnet techno en baladodiffusion 

Ajoutez les fils de nouvelles RSS 

Suivez le Carnet Techno sur Twitter 

Le carnet techno sur You tube 

Le carnet techno sur DayliMotion 




Jérôme Colombain - France Info

La Chaîne Techno

Dominic Arpin

Nelson Dumais

Denis Talbot

Slashdot

New York Times





 
 


4 juin 2010 - Réflexion
Mon dernier billet, au revoir !
C'est avec ce billet que je termine mon aventure du carnet Techno. Après sept ans derrière le clavier à partager avec vous coups de coeur, infos et réflexions sur l'actualité techno, je mets en ligne ce dernier commentaire. Ce carnet qui a fait sa place dans votre quotidien et qui a meublé une bonne partie de mes soirées et de mes nuits à l'écrire dans les dernières années.

Le carnet, c'est sept ans de rédaction en marge de 15 ans de vulgarisation à la radio, à la télévision, dans la presse écrite et dans mes bouquins. Quinze ans à partager cette passion de la techno avec vous. Et le « vous » est important ici puisque seulement pour les sept ans du carnet Techno, mon collègue Thomas le Jouan me rappelait que pendant tout ce temps, vous avez envoyé presque 16 000 commentaires et réactions à mes textes.

Pendant que nous sommes dans les chiffres, Thomas m'apprenait que j'ai eu au clavier une moyenne de 4 textes par jour, pendant sept ans. C'est pas mal. Mais si le carnet célébrait ses 7 ans en mars dernier, c'est bien parce que j'ai eu du plaisir à l'écrire et à vous sentir là, par vos clics, vos commentaires et nos rencontres.

Et puis, il faut dire que pour moi, avec le temps, le carnet est devenu presque une émission, avec sa version balado, les reportages vidéo lors de mes déplacements, les photos ou encore les entrevues. C'était un laboratoire et je remercie au passage la direction de Radio-Canada de m'avoir toujours soutenu dans cette passion, qui disons le était parallèle à mon travail de réalisation radio à la Première chaîne.

Bref aujourd'hui, c'est la fin de quelque chose, mais très probablement le début d'une autre aussi. Pour le moment, le carnet passera en mode hibernation pour la saison estivale, donc ça vous permettra d'accéder aux archives, si vous le désirez, et ça permettra à la direction de se faire une tete sur la suite des choses.

Jérôme Hellio, mon grand patron Internet à Radio-Canada, que je salue et remercie infiniment pour toute son aide et sa compréhension dans toutes mes folles expérimentations virtuelles, m'a également confirmé que la chaîne Techno sur YouTube et le compte Twitter serait là encore pour un moment.

Quant à moi, juste avant de vous laisser, je tiens à rendre un hommage tout particulier à un visionnaire de l'internet à Radio-Canada. On a souvent dit que j'étais le « père » ou le « pionnier » de l'internet à Radio-Canada avec la mise en ligne du tout premier site Web du diffuseur public en 1995 et la toute première émission au pays à traiter uniquement d'Internet... Certes, mais si le site de Radio-Canada.com est apparu sur le radar des tous premiers internautes en 1996, c'est grâce à la vision d'un Cyr Devost, alors patron du service de références de Radio-Canada.

C'est ce même Cyr Devost qui en 1973 avait eu la folle idée d'utiliser des ordinateurs pour compiler les données lors de la toute première soirée électorale qu'on pourrait qualifier de « moderne ». Cyr Devost qui avait eu la vision de la télé à la carte avec son système Mediadex en 1995. Un système qui permettait de faire de la recherche sur image a l'aide de mots clés ou de tout simplement regarder l'émission de son choix n'importe quand après sa diffusion.

Ce monsieur-là, qui nous a quitté l'hiver dernier, aura été le grand druide de notre croisade pour faire comprendre à nos collègues l'importance qu'allait prendre Internet au fil des ans. Cyr Devost, c'est lui qui m'a accordé la chance de démarrer le service Internet à Montréal en 1996 et qui a trouvé le financement pour le tout premier site Web de l'entreprise. Sans sa vision, je pense que Radio-Canada.ca ne serait pas aujourd'hui, le leader qu'il est. Merci Cyr, tes enfants peuvent être très fiers de leur père!

Comme je le disais au tout début, c'est avec ce billet que je termine mon aventure du carnet Techno. Je vous remercie infiniment d'avoir été là avec moi, pendant toutes ces années, 23 ans pour ceux qui ont suivi mon travail de réalisation à la radio.

Je vous invite fortement à conserver le carnet Techno dans vos signets et vous faire une petite note quelque part pour revenir faire un tour ici à la rentrée, il y aura peut-être une bonne nouvelle.

Merci, au revoir et à une prochaine, quelque part dans les détours de l'Internet!

Cordialement,

Bruno

Commentez cette nouvelle
62 commentaires


2 juin 2010 - Justice
Nouveau projet de loi sur les droits d'auteurs
Nouvelle tentative de présentation d'un projet de loi sur le droit d'auteur par le gouvernement conservateur de Stephan Harper. Si celui-ci est accepté à la Chambre des communes, il sera plus facile pour les grands studios et les maisons de disques de poursuivre les gens qui partagent leurs productions par Internet. Selon ce nouveau projet, c'est le fournisseur de service Internet qui devra aviser le citoyen si un avis de violation du droit d'auteur est émis à son nom pour avoir enfreint la loi.

Bien que la nouvelle loi vient confirmer aux citoyens le droit de télécharger le contenu d'un CD sur un baladeur numérique et d'enregistrer une émission de télé pour la regarder plus tard, ce même projet de loi rend illégale le contournement d'un système de protection du fichier numérique, même pour une utilisation personnelle ou éducative. Et on parle ici d'une faute sérieuse passible d'une amende allant jusqu'à 1 million de dollars et 5 ans d'emprisonnement.

Ce qui rend également illégale la copie d'un DVD sur son ordinateur portatif personnel si le studio cinématographie l'interdit. Rends illégale aussi l'altération du système de protection régionale des DVD pour regarder au Canada un DVD produit pour une distribution ailleurs dans le monde.

Comme chez nos voisins américains, le droit au déverrouillage des téléphones cellulaires est accordé aux citoyens pour se libérer d'un opérateur cellulaire pour aller chez un concurrent, en conservant son appareil, si son contrat est terminé.

Le nouveau projet de loi se veut plus ouvert envers le monde de l'enseignement et permet aux enseignants d'utiliser en classe du matériel couvert par le droit d'auteur dans le cadre de leur cours.

La bonne nouvelle pour les adeptes du partage de fichiers, c'est la distinction entre les internautes qui en font un commerce et les « échangistes occasionnels » pour leur propre divertissement. Ces derniers pourraient avoir des amendes de 100 à 5000 dollars plutôt que le 20 000 dollars actuel.

Commentez cette nouvelle
4 commentaires


2 juin 2010 - Industrie
Google sous enquête au Canada
C'est maintenant officiel, la commissaire à la protection de la vie privée du Canada a lancé son enquête sur la collecte de données contenues sur des réseaux sans fil non protégés par Google. Une collecte que Google dit avoir effectuée par mégarde alors que ses voitures saisissaient des images destinées au service d’imagerie Google Street View. Il est important de mentionner, et je n'ai pas lu ou entendu cette info mentionnée précédemment, que Google a alerté lui-même le bureau de la commissaire au sujet de la bévue.

L'enquête devrait déterminer si Google a enfreint la loi canadienne visant le secteur privé, la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques. En vertu de cette Loi, la commissaire pourrait prendre l’initiative de mener une enquête si elle a des motifs raisonnables de croire qu’une infraction a été commise.

De son côté, Google a déjà confirmé les faits le mois dernier dans son blogue. Et pour le bien de l'enquête, le Commissariat a déjà demandé à Google de conserver les données recueillies au Canada. Il pourrait être nécessaire d’examiner ces données dans le cadre de l’enquête, afin de comprendre ce qui s’est produit exactement.

Commentez cette nouvelle


1 juin 2010 - Commerce
Nokia ouvre Ovi à ses clients canadiens
Le fabricant Nokia inaugure aujourd'hui sa boutique Ovi Canada, pas une boutique en brique et en mortier, mais bien une passerelle vers sa grande boutique d'applications spécialement produitent pour ses appareils. Et comme partout sur la planète où le service est déjà offert, vous choisissez ce que vous désirez et vous payez à la fin du mois avec le reste de vos frais cellulaires à votre opérateur cellulaire Rogers, Bell ou Telus.

Comme au App Store d'Apple et au Android Market de Google, on y trouve autant des applications gratuites que des applications que l'on doit payer et déjà Ovi propose une bonne sélection d'outils. Évidemment, pas autant que les deux autres, mais l'essentiel y est. En ce qui me concerne, cette passerelle arrive au moins deux ans en retard, mais l'important, c'est qu’aujourd'hui, les propriétaires de téléphones Nokia y ont accès au Canada.

J'ajoute à ce billet la bande-annonce de la boutique OVI de Nokia. Je la trouve tout à fait craquante. Vous pourriez me dire qu'il n'y a rien de nouveau et vous avez raison. Mais cette fois, je trouve que Nokia a eu une bonne idée avec cette courte animation qui décrit bien les boutiques d'applications, peu importe la bannière...



Commentez cette nouvelle


31 mai 2010 - Audio
Révision des redevances pour l'industrie du disque
La Commission du droit d’auteur du Canada vient de publier sa nouvelle grille de tarification des redevances accordées aux ayants droit dans le cadre de la loi canadienne qui régit les règles de la copie privée pour l’année au pays. Cette nouvelle tarification fixe les taux de la copie privée à 29 cents pour chaque CD-R et MiniDisc vendu. Voici d'ailleurs un lien vers la copie PDF du document si vous désirez le consulter en ligne.

La Société canadienne de perception de la copie privée (SCPCP) va donc continuer à percevoir des redevances sur ces supports audio vierges. Cependant, la Commission du droit d’auteur du Canada vient de soustraire les cassettes audio en tant que supports audio vierges, et ce, à compter du 1er janvier 2010.

Entre vous et moi, je ne connais plus beaucoup de gens qui utilisent encore des cassettes audio pour se faire des copies personnelles. Mais cette disparition ne fait évidemment pas l'affaire de la Société canadienne de perception de la copie privée qui espérait que la disparition des cassettes serait peut-être l'occasion de voir apparaître les enregistreurs audionumériques de type iPod, ce qui n'est pas le cas.

Mais la chose pourrait changer, car un nouveau projet de loi sur la réforme du droit d’auteur devrait être déposé par le gouvernement conservateur bientôt. Une troisième tentative, alors que les deux premières n'ont jamais abouti dû à des déclenchements d'élections fédérales.

Commentez cette nouvelle
4 commentaires


31 mai 2010 - Livre
Nouvelle approche au financement de la littérature
En consultant le site Tic-et-net ce matin, je suis tombé sur une initiative qui fera sûrement des petits un peu partout avec le temps. L'initiative française MyMajorCompany Books propose de trouver du financement aux nouveaux auteurs par le biais de contribution des internautes qui deviennent ainsi des éditeurs...

Le groupe français avait déjà tenté le coup dans le monde de la musique et ça commence déjà à porter fruit avec plus de 79 241 producteurs amateurs. Mais cette fois, on parle de littérature. Si le sujet vous intéresse, prenez deux minutes pour regarder la vidéo. Vous comprendrez mieux l'ampleur, et l'impact ,de l'initiative avec le témoignage de l'auteur Elena Klein chez My Major Company Books.


Elena KLEIN , auteur sur My Major Company Books
envoyé par MyMajorCompanyBooks. - Regardez plus de courts métrages.

Commentez cette nouvelle
1 commentaires





Recherche

25 Janvier 2010
 Durée : 00:06:30
28 Novembre 2009
 Durée : 00:13:46
11 Novembre 2009
 Durée : 00:19:52
11 Novembre 2009
 Durée : 00:33:54
10 Novembre 2009
 Durée : 00:14:36
Toutes les entrevues


Radio-Canada n'assume pas la responsabilité du contenu des sites extérieurs