La prix Nobel de la paix, Shirin</br>
 Ebadi
La prix Nobel de la paix, Shirin
Ebadi
TUNISIE, Actualités
Sommet de l'information en Tunisie

Le Sommet mondial sur la société de l'information, la plus grande manifestation jamais organisée par l'ONU, s'est ouvert à Tunis. Le but de la rencontre, à laquelle prennent part plus de 23 000 personnes en provenance de 170 États, est d'étendre l'accès des pays pauvres aux technologies de l'information. 
 
Le choix de la Tunisie pour la tenue de cette réunion a été critiqué par les organisations de défense des droits de l'homme qui dénoncent les atteintes à la liberté d'expression et aux libertés publiques par les autorités tunisiennes. Dans le cadre d'un sommet parallèle, la lauréate du prix Nobel de la paix, Shirin Ebadi, a justement évoqué la grève de la faim que mènent, depuis un mois, des opposants tunisiens. Ils réclament le respect des libertés publiques ainsi que la libération des prisonniers politiques. 
 
Par ailleurs, la France a dénoncé une récente série d'agressions contre des journalistes étrangers. Le ministre français des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, a appelé les autorités tunisiennes à garantir la liberté d'expression et le libre exercice du journalisme. Reporters sans frontières a condamné les agressions et a estimé que la Tunisie n'aurait pas dû être choisie pour accueillir le sommet. 
 
Nous vous présentons une rediffusion de deux entrevues réalisées en 2001 par les journalistes Daniel Raunet et Danny Braün avec Moncef Marzouki, de la Ligue tunisienne des droits de l'homme, et avec Sihem Bensédrine, du Conseil national des libertés en Tunisie. Puis, Jean Dussault s'entretient avec l'envoyé spécial en Tunisie du quotidien français Libération, Christophe Alix.
 
Dernière mise à jour: le 16 novembre 2005


 


Sommet de l'information en Tunisie
Écoutez  





Grève de la faim : deux hospitalisations
Sur le site de l'hebdomadaire français Le Nouvel Observateur





Sommet mondial sur la société de l'information


Reporters sans frontières au SMSI
Sur le site de RSF

Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.