Livres
Disques
Recettes
Entrevues
Chroniques
Billets
Musiques diffusées
Équipe
Retour à l'accueil

 28 septembre 2008
Des doctorats honoris causa, pour qui?
Jacques Bertrand s'entretient avec Normand Baillargeon. 
 
Qu'ont en commun le hockeyeur Jean Béliveau, la chanteuse Céline Dion, le physicien Hubert Reeves et le pharmacien Jean Coutu? Ils ont reçu un doctorat honoris causa
 
Le doctorat honorifique est une vieille tradition des universités. C'est une façon de reconnaître l'excellence de l'accomplissement d'une personne qui n'est pas passée par une université. On peut citer le cas de Duke Ellington. Cette distinction peut aussi servir à reconnaître le travail d'un citoyen dans la communauté. 
 
De l'institution à l'organisation 
Cependant, depuis les années 90, les universités ont remis des doctorats pour des raisons différentes, selon Normand Baillargeon. Les universités sont en crise. Elles manquent de fonds et se cherchent une vocation. La remise d'un doctorat honoris causa devient une opération de relations publiques.  
 
Le dossier : « L'université : entre déclin et relance » est le thème du plus récent magazine À bâbord. Consultez le site du magazine >>> 


Écoutez l'extrait audio 


 



27 septembre 2009 - L’armée du crime

26 septembre 2009 - Jean-Pierre Luminet, un spécialiste des trous noirs

20 septembre 2009 - Qui sont ces femmes heureuses?

13 septembre 2009 - Manifeste du FLQ: une mise en contexte

13 septembre 2009 - L’île Verte: le fleuve, une île et son phare