Livres
Disques
Recettes
Entrevues
Chroniques
Billets
Musiques diffusées
Équipe
Retour à l'accueil

 27 septembre 2009
L'armée du crime
Joël Le Bigot s'entretient avec le cinéaste français Robert Guédiguian. 
 
L'armée du crime de Robert Guédiguian sortira en salle le 20 novembre au Québec. Il met en vedette Virginie Ledoyen, Simon Abkarian, Robinson Stévenin, Jean-Pierre Darroussin, Lola Naymark et Ariane Ascaride. 
 
Synopsis 
Dans Paris occupé par les Allemands, l'ouvrier poète Missak Manouchian prend la tête d'un groupe de très jeunes juifs, Hongrois, Polonais, Roumains, Espagnols, Italiens et Arméniens, déterminés à combattre pour libérer la France qu'ils aiment, celle des droits de l'homme. Dans la clandestinité, au péril de leur vie, ils deviennent des héros.  
 
Avec leurs attentats, ces partisans étrangers vont harceler les nazis et les collaborateurs. Alors, la police française va se déchaîner, multiplier ses effectifs, utiliser les filatures, les dénonciations, le chantage et la torture. Vingt-deux hommes et une femme seront condamnés à mort en février 1944.  
 
Dans une ultime opération de propagande, ils seront présentés comme une « armée du crime », leur visage en médaillon sur un fond rouge placardé sur les murs de toutes les villes du pays. Ces immigrés, morts pour la France, sont entrés dans la légende. C'est cette tragique histoire que raconte le film. 
 
Deux répliques du film 
- N'oublie jamais ça, on tue des hommes, mais on est du côté de la vie.  
- Il ne peut rien nous arriver ici, on est au pays des droits de l'homme! 
 
L'armée du crime 
C'était l'appellation placée au bas de cette célèbre affiche placardée en février 1944 par les Allemands. Les Français apprirent ainsi que les 23 étrangers, pour la plupart juifs, arrêtés et fusillés, terrorisaient leur pays par des attentats. Entreprise de pure propagande qui rata sa cible, car sous ces affiches, on trouvait souvent l'inscription « Morts pour la France », ajoutée par des passants. (Le Point


Écoutez l'extrait audio 


 26 septembre 2009
Jean-Pierre Luminet, un spécialiste des trous noirs
Joël Le Bigot reçoit cet astrophysicien de l'Observatoire de Paris-Meudon, directeur de recherche au CNRS et écrivain. 
 
Conférences 
Jean-Pierre Luminet est ici pour donner plusieurs conférences, dont une aux Belles Soirées de l'Université de Montréal, le mardi 29 septembre, intitulée « Une histoire du ciel : de Copernic à... demain ». Il doit également se rendre à Québec dans les prochains jours. Il vient de publier, avec Élisa Brune, Bonnes nouvelles des étoiles, chez Odile Jacob 
 
Une réputation internationale 
Jean-Pierre Luminet est reconnu pour ses travaux sur la cosmologie et la gravitation relativiste. Ses résultats scientifiques les plus importants concernent les trous noirs et la cosmologie, notamment ses fameux modèles d'univers chiffonnés, « inscrits dans un dodécaèdre de Poincaré, dans lesquels la forme complexe de l'espace engendre des images fantômes ».  
 
Jean-Pierre Luminet a publié une quinzaine de livres de vulgarisation scientifique couvrant divers aspects de l'astronomie, de l'astrophysique et de l'histoire des sciences, et plus de 150 articles dans des revues spécialisées. Il est coauteur de plusieurs films et documentaires pour la télévision. Il a reçu de nombreux prix pour ses contributions à la communication de la science auprès du public, dont le prix européen du Meilleur communicateur scientifique en 2008. La communauté astronomique a rendu hommage à son oeuvre scientifique en donnant le nom de « Luminet » à une planète découverte en 1991 au mont Palomar. Il s'agit de la planète 5523, un rocher d'une douzaine de kilomètres de diamètre situé entre Mars et Jupiter. 
 
Les Belles Soirées >>> 
 


Écoutez l'extrait audio 


 20 septembre 2009
Qui sont ces femmes heureuses?
Joël Le Bigot reçoit Yvon Dallaire, auteur de livres sur le couple. 
 
Une trilogie 
Yvon Dallaire a publié Qui sont ces couples heureux?. Dans son deuxième ouvrage, il s'intéresse aux femmes. Le troisième, à paraître en 2010, parlera des hommes heureux. 
 
Le couple de la « vraie » vie 
« Le mariage est la seule guerre où l'on couche avec l'ennemi. » Ce psychologue et sexologue explique le comportement des hommes et des femmes à partir des études faites en laboratoire de couples en action. Selon lui, on y observe la réalité et non pas le couple idéal. Il l'intitule la psychologie évolutionniste. 
 
Savoir jouer 
L'analogie qu'il aime faire pour parler du couple et pour montrer les différences entre l'homme et la femme, c'est le jeu de dames et le jeu d'échecs. Imaginez un seul damier sur lequel d'un côté on place les pièces d'échec et en face on place les pièces d'un jeu de dames. C'est ça, le couple : l'homme ne joue pas au même jeu que la femme. Les femmes sont des spécialistes du jeu d'échec et l'auteur leur montre à jouer aux dames. Dans le prochain livre, il montrera aux hommes, spécialistes du jeu de dames, comment jouer aux échecs. 
 
Qui sont ces femmes heureuses? La femme, l'amour et le couple, Yvon Dallaire, Éditions Option Santé 2009 


Écoutez l'extrait audio 


 



13 septembre 2009 - Manifeste du FLQ: une mise en contexte

13 septembre 2009 - L’île Verte: le fleuve, une île et son phare

6 septembre 2009 - La grande rivalité Canadiens/Nordiques

6 septembre 2009 - Vieilles et après

30 août 2009 - L’analyse juridique de l’affaire Robinson