7 émissions
Biographie
Collaborateurs
Équipe
Écrivez-nous
Accueil

 
  LA CHANTEUSE STRAIGHT
Diane Dufresne et son amie Ginette Nantel s’envolent pour Paris le 5 août 1965. Charles Aznavour prend la chanteuse sous son aile. En 1966, Diane Dufresne fait la tournée des boîtes à chansons et connaît le succès. Le grand producteur Jacques Canetti veut lui faire signer un contrat de cinq ans, mais elle refuse. En 1967, elle revient à Montréal. Elle fait partie du spectacle Les Girls de Clémence Desrochers. C’est là qu’elle rencontre François Cousineau.

Sous le ciel de Paris

« Je devenais malgré moi un peu le parrain de Diane et de Luc et aussi de Ginette Nantel parce que pour moi c’était très naturel de pouvoir les amener au théâtre. Je les avais amenées voir deux pièces de Harold Pinter jouées par Delphine Seyrig et Michel Bouquet et après nous allions traîner dans les restaurants jusqu’à très tard le soir. Nous étions jeunes, nous avions toute la vie devant nous, notre vie professionnelle commençait… »
- André Gagnon

Les Girls
« Elle était ravie, elle a dit oui tout de suite. Il y avait déjà Chantal Renaud, Louise Latraverse, Paule Bayard et moi. Je trouvais qu’il nous manquait une bonne voix solide… Cela a été vraiment un apport très très riche. Vous connaissez la voix qu’elle a. Cela nous soutenait. Chaque fois que l’on faisait des chansons ensemble, c’est elle qui menait toute la barque et qui faisait que l’on ne faussait pas trop. »
- Clémence Desrochers

La chanteuse straight
Diane Dufresne connaît ses premiers grands succès avec les thèmes musicaux des films L’Initiation et L’amour humain, en travaillant avec François Cousineau et Marcel Lefebvre.

« … j’ai senti chez Diane qu’elle avait beaucoup à apporter et à dire, elle était au bord de l’explosion et elle cherchait des gens qui sentaient cela… On a commencé à travailler des musiques de films… Puis on a écrit Un jour il viendra mon amour pour L’Initiation… elle m’appelait son bon Dieu... »
- Marcel Lefebvre

La voix de Dufresne vue par…

« Diane, il n’y a pas une autre voix sur terre qui me transporte comme la sienne, c’est clair ça. D’ailleurs, si elle n’avait pas eu cette voix-là, moi je ne serais pas avec elle… Mais son personnage m’a toujours attiré aussi autant que sa voix, l’un ne va pas sans l’autre pour moi. C’est tout ce qu’elle est qui la rend si fascinante. »
- Guy Latraverse

« Dans la voix de Diane, il y a son âme. Il y a des voix qui sont construites, il y a des voix qui sont techniquement extraordinaires mais où l’on ne sent pas une âme… Même dans les chansons que je n’aime pas, il y a une sincérité dans sa voix, il y a une partie de son âme et je pense que c’est pour ça que Diane ne fait rien quand elle n’y croit pas… »
- Michel Rivard

« Il y a quelque part, chez cette femme, une fêlure et cette fêlure est dans la voix et pourtant c’est une superbe voix. Elle chante, elle ne hurle pas et dans ce chant, il y a une fêlure, une brisure quelque part, il y a une petite blessure. »
- Jean-Louis Foulquier, animateur à France-Inter

«La voix de Diane fait plus de deux octaves et demi. Quand elle passe en voix de tête, elle monte très très haut, mais c’est la variété des couleurs qui me fascine. C’est quelqu’un qui a une voix sublime, mais ce n’est pas une chanteuse à voix. »
- Maxime Leforestier

 
Extrait audio


 
  Automne 1966, Diane Dufresne passe une audition à l’Écluse, la boîte à chansons la plus réputée de Paris. Raconté par Ginette Nantel, Diane Dufresne et Luc Plamondon.
écoutez l'extrait »
00:03:07

 

Extraits de spectacles et d’archives

Archives de Radio-Canada
Émission Au temps du 78, 23 octobre 1971
Jean Lumière
Émission Aujourd’hui, 6 février 1967
- Martine de Barsy interviewe Marc Chevalier
- Diane Dufresne chante La marquise coton (en répétition à l’Écluse)
- Martine de Barsy interviewe Diane Dufresne

Émission Présent, 1er novembre 1966
Diane Dufresne chante T’en souviens-tu la Seine (en répétition à l’Écluse)

Émission Aujourd’hui, 6 février 1967
Michelle Tisseyre

Émission Présent, 19 janvier 1967
Michelle Juneau interviewe Jacques Canetti.

Émission Jeunesse Oblige, 24 août 1967
Diane Dufresne chante Pourqu’on m’apprivoise.

Émission Tour à Tour, 2 décembre 1968
Diane chante Emmenez-moi

Émission Âge tendre, 16 mars 1967
Diane chante Gottingen

Émission Place aux femmes, 14 mai 1969
Lise Payette interviewe Les Girls
Les Girls (Clémence Desrochers, Paule Bayard, Chantal Renaud, Louise Latraverse et Diane Dufresne) chantent la chanson d’ouverture
François Cousineau, pianiste

Spectacle Diane Dufresne sous influences, 26 juillet 2001
Clémence Desrochers et Diane chantent L’amante et l’épouse

Archives de Radio-Canada
Diane chante la publicité de la bière Labatt : La cinquante, diffusée le 13 mai 1972
Musique : François Cousineau

Spectacle Diane Dufresne sous influences, 26 juillet 2001
Diane et J. Kill chantent Oxygène





 
http://www.radio-canada.ca/util/urljs.html?/radio/profondeur.html