du 29 septembre 2009
Notre nouveau site!
 


PARTICIPEZ À LA TRIBUNE TÉLÉPHONIQUE
du lundi au vendredi,
dès 11 h 30
597-3700 (Montréal)
1-877-597-3700 (extérieur)

Les tribunes sont ouvertes jusqu'à 16 h pour recevoir vos commentaires sur le sujet du jour.

Courrier :
MAISONNEUVE EN DIRECT
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
bureau A67-7
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Courrier électronique :
endirect@radio-canada.ca


Le 20 novembre 2006

Accommodements raisonnables ou déraisonnables?

Le chef de l’Action démocratique du Québec, Mario Dumont, désapprouve les accommodements consentis dernièrement à des groupes religieux. Le dirigeant adéquiste estime que ces accommodements sont abusifs. 
 
Mario Dumont a fait ces commentaires à l'occasion du congrès de son parti, qui se tenait ce week-end à Trois-Rivières. Une sortie qui lance le débat sur la scène politique.  
 
Deux faits ont notamment défrayé les manchettes ces derniers jours. Un YMCA de Montréal a accepté de masquer les fenêtres de sa salle d'exercices physiques à la demande des juifs hassidiques. La police montréalaise a recommandé à ses agentes de céder leur place à des collègues masculins en cas de litige avec des juifs orthodoxes. 
 
Faisons-nous la différence entre accommodement raisonnable et exigences déraisonnables? Faut-il dépoussiérer les chartes des droits et libertés? 
 
Pierre Maisonneuve fouille ces questions avec Mario Dumont, chef de l'Action démocratique du Québec, avec Camil Bouchard, député péquiste de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation, et avec Lise Thériault, ministre québécoise de l’Immigration et des Communautés culturelles.



Faites-nous part de VOTRE opinion !
Communiquez-nous vos commentaires en cliquant ici.
Merci de votre participation!




Bonjour. 
 
Il est urgent d'assurer la laïcité de l'État. N'oublions pas que le projet de société que prône les chefs religieux des trois principales religions monothéistes est clair  : rétablir la théocratie.
Nathaniel Thorne
Montréal


Mario Dumont enfourche un cheval de bataille à coté duquel Jean Charest et André Boisclair semblent marcher à pied.  
L'interprétation des Chartes des Droits et Libertés démontre que l'on cède plus volontiers aux exigences déraisonnables qu'à des accomodements plus respectueux de notre culture et de nos traditions. Dépoussiérons !
Georges LeSueur
St-Ambroise


Les propos tenus par certaines personnes face l'accomodement raisonnable m'inquiète. L'objectif de l'accomdement raisonnable n'est-il de préserver les droits des personnes et de permettre un meilleur fonctionnement dans la société autant pour des personnes handicapées que pour des femmes?  
 
Par ailleurs, je crois qu'il a une dérive possible car certains discours actuels risquent de stigmatiser des groupes religieux. Cela manifeste la peur de la différence. S'il convient d'accueillir cette peur, nous ne devons pas agir en fonction de cette dernière. L'édification de la communauté contemporaine implique le pluralisme des idées et des groupes.  
 
La diversité socioreligieuse est une richesse pour moi et l'accomdement raisonnable constitue un pas dans la construction d'une culture publique commune. Pour moi, dénoncer l'accomdement raisonnable, c'est faire preuve d'une attitude déraisonnable.
Patrice Perreault
Granby


L'accomodement est toujours raisonnable sans cela ce n'est plus un accomodement. De plus le fait de parler d'accomodement non raisonnable semble donner le fardeau de la preuve à celui qui accorde l'accomodement. Ce que l'on voit au Quebec ce sont des demandes irraisonnables de la part de gens qui ont accepté de venir ici mais qui n'ont aucun désir de s'y intégrer. De cette façon on donne le fardeau à celui qui fait la demande. De plus, on le voit partout dans le monde, le fait de réponse positivement aux demandes faites ne regle absolument aucun problème parce qu'immédiatement cela devient un acquis sur lequel basé la prochaine demande. Il n'y a jamais de fin aux demandes sauf si on mets nos culottes et qu'on y mets fin. Il faut comprendre également qu'il est plus difficile de retirer un accomodement que de le donner. Mais comme nos politiciens sont des laches et bien on se reserve des lendemains difficiles.
Francois Cossette
Montreal


Il aura donc fallu près de 6 mois avant qu'un politicien fasse une modeste sortie contre le jugement délirant sur l'accommodement (dé) raisonnable. Mais ça ne prendra pas 6 jours avant que les bien-pensants, qui controlent le gros du discours médiatiques, le lient à Le Pen.  
 
Dans le Québec du 21e siècle, on peut défendre le voile, le turban, le kirpan, mais ne vs aventurez pas à défendre l'identité québécoise chez les beaux esprits. Quatre siècles d'histoire à la poubelle.
jacques noel
Québec


Bonne journée M.Maisonneuve et toute votre équipe.  
 
La même journée où l'action démocratique de Mario Dumont annonce la possible fermeture des commissions scolaires, on annonce que dorénavant les filles et les garçons seront séparés dans les classes de nos écoles, professeurs inclus. De quoi rendre les Talibans jaloux.
Mario Goyette
Charny. Qc.


À partir du moment ou l'on accepte qu'un enfant se présente en classe avec un poignard, il n'y a plus de limite aux accommodements raisonables...
Alain Saint-Pierre
Victoriaville


Le sujet du jour est très pertinent. Malheureusement, quand on parle d'un terme comme 1) accommodement et 2) raisonnable, on ne peut qu'être "à peu près flou". Cependant, monsieur Dumont a raison. J'ai énormément de respect pour toutes les communautés qui sont venues enrichir Montréal. Je connais leurs cuisines, parfois leurs coutumes et j'apprécie énormément de les cotoyer. Mais je ne veux pas que l'on empêche une femme de faire de l'exercice devant une vitrine. Les communautés doivent se souvenir du pourquoi elles ont choisi Montréal...pour sa tolérance. De même, un juif hassidique ne me sers pas la main parce que je suis une femme et j'accepte quand même qu'il réside à Montréal. Mon voisin arabe ne me répond pas lorsque je lui dis bonjour. Devrais-je les forcer à mieux s'intégrer? J'en ai beaucoup envie.
Johanne Tessier
Montréal


Bonjour, 
 
Incontestablement, comme je l'écrivais à l'émission La Facture, qui elle ne m'a pas censuré.... incontestablement donc, la maudite charte des prétendus droits ne cesse de nous empoisonner l'existence en permettant ce que permet l'imaginaire des religions, et en interdisant ce que permet le gros bon sens. 
La rectitude politique, moteur à la mode de toutes les permissivités doit disparaître pour faire place à des accomodements qui soient non seulement raisonnables mais plus simplement logiques et corrects. 
Pour les mêmes raisons (protection du droit à la vie privée...) qui ont empêchés les photo-radars sur les routes, cette rectitude est en train de paralyser littéralement les canadiens français et leur histoire face à des exagérations qui n'ont même pas leur équivalent dans les pays dont émanent ceux qui protestent le plus fort! 
Donc, vive la société LAÏQUE.
jean Lengellé
Embrun Ontario


Parce qu'il n'a rien à perdre, Mario Dumont critique, avec raison, le PQ et le PLQ pour leur mollesse sur la question des accommodements raisonnables. Nous sommes tellement accommodants que nous en devenons déraisonnables. Je ne vais cependant pas voter pour l'équipe Dumont-Taillon qui est tellement à droite qu'on la perd de vue. 
 
J'écoutais Michel C. Auger dire ce matin que ces questions découlaient, à l'origine, des accommodements consentis aux personnes handicapées, dans le cas d'aménagements rendant accessibles les édifices publics. Dans cet optique tout accommodement est raisonnable. Pour qu'un accommodement soit raisonnable il doit bien, quelque part, relevé de la raison. Quand on accorde des accommodements au nom des croyances religieuses, là on dérape complètement parce que ces croyances ne relèvent aucunement de la raison. Je m'oppose donc à tout accommodement au nom de la religion. Si on entre dans ce jeu on ouvre la porte à toutes les folies du monde.
Paolo Mitriou
Lac-Mégantic


Rebonjour, 
 
Je suis inquiet des propos affirmant un «nous» différent «d'eux». À mon avis, cela n'aide en rien à construire une communauté lorsque nous opérons une dichotomie entre un «nous» ethnique préalable et un «eux» qui vient d'arriver. Je crois nous construisons ensemble le Québec de demain et que le «nous» inclut l'ensemble des communautés? 
 
La question est de savoir pourquoi des manifestations religieuses publiques dérangent tant les gens. Tant que le Québec n'aura pas résolu son contentieux avec le religieux, nous ne parviendrons pas à un regard en perspective face à cette question. Personnellement, je considère l'apport du pltalisme comme une richesse et non comme un problème.
Patrice Perreault
Granby


Nos ancêtres se sont battus pour la liberté dont nous jouissons aujourd'hui. 
 
Grâce aux sacrifices qu'ils ont fait et leur acharnement, nous pouvons nous exprimer librement, penser librement, circuler librement et posséder des droits égaux dans un système qui n'est pas parfais mais qui fonctionne très bien. 
 
Nous accueillons des immigrants qui possèdent un héritage différent du nôtre et contribuent ainsi à la diversité culturelle et collective. 
 
Jusque là, tout va bien jusqu'au moment où, sous prétexte de liberté religieuse, ils essaient de nous imposer des coutumes ou règles qui sont à la limite de la charte des droits et liberté ou carrément oppressives et déraisonnables. 
 
Nous allons devoir, comme peuple, nous lever debout et afficher clairement nos positions afin d'éviter de sombrer dans un obscurantisme médiéval qui ne pourra mener qu'à des affrontements de plus en plus violents. 
 
On voit ce que ça donne au moyen orient, non merci!
Gontran Drouin
Beauport


M. Maisonneuve. 
 
Pourquoi les minorités auraient le droit de s'exprimer et qu'un politicien n'aurait pas ce même droit. Il faut être capable sans partisanerie d'appuyer certaines prises de position de quelque parti elles nous viennent. Si les erreurs comme vous dites ne viennent pas des tribinaux elles viennent de la peur d'être amener devant les tribuneaux. Les nouveaux arrivants ont le privilège d'aller à un C.L.S.C. et le droir de refuser.
Jean Laurin
Laval Québec


Les partis politiques représentent les citoyens lorsqu'ils forment les gouvernements. Il est par conséquent normal qu'ils prennent position sur des enjeux sociaux, tels les accomodements raisonnable et/ou événements suscitant des débats publics. Cessez donc de contribuer au cynisme envers nos politiciens en les accusant "de surfer sur la vague"!. Pourquoi les inviter à votre tribune alors? Personnellement, je trouve très sain qu'ils y participent...
Éléonore Bernier-Hamel
Montréal


Selon les experts, les tribunaux n'accorderaient pas un accommodement au détriment d’un droit fondamental , n'obligeraient pas des institutions à offrir une panoplie de services qui auraient pour effet de légitimer la discrimination entre les hommes et les femmes (comme des baignades non mixtes, des cours prénataux pour femmes seulement,l'exigence d'une femme médecin plutôt que d'un homme médecin , les vitres masquées du YMCA ,le soit-disant conseil du Service policier de Montréal à ses policières, à l'égard des hassidiques, etc.)? Ce serait contre la lettre et l’esprit de la Charte.  
 
Ces récentes affaires, qui n'ont rien de l'accommodement raisonnable , car il n'y a pas d'atteinte illicite à un droit ou à une liberté, ont démontré qu'il s'agit de problèmes d'interprétation et d'application de cette notion. Si bien que ces exigences deviennent déraisonnnables en ce qu'elles viennent elles-mêmes porter atteinte au droit de non-discrimination à l'égard du sexe.
Anne Bilodeau
Verdun


On voit l'amorce d'une nouvelle ligne de parti  : celle du "pépère bougonneux", qui s'irrite de tous ces étrangers qui nous disent quoi faire chez-nous, qui se scandalise de l'analphabétisation de nos enfants, qui grogne contre les utilisateurs de gros véhicules utilitaires pollueurs, qui trouve que les jeunes n'ont plus de respect, que les abuseurs sexuels devraient être incarcérés à vie, etc. Nous avons tous un pépère bougonneux en nous. Le danger est de lui donner les rennes du pouvoir.
Joanne Gagné
Matane


Bonjour Mr Maisonneuve! 
 
Voilà, la question, qui, au fil des années deviendra la QUESTION. 
 
Comment accommoder les communautés culturelles en respectant notre propre culture qui hélas,s'effrite. 
 
Je crois que la Charte des droits et libertés doit être revisée. 
 
Et n'oublions pas que dans la balance,le faible taux de natalité au Québec n'aidera pas.
Suzie Lévesque
Château-Richer


Petite question au sujet des accommodements "raisonnables"  : si les immigrants choisissent de venir ici pour les raisons que donnent nos patineurs de fantaisie, les politiciens, alors, pourquoi veulent-ils nous imposer leurs coutumes et idéologies ???? 
 
Il est grand temps de réagir et d'établir des façons de faire et de répondre à ces exigences. 
 
Merci
Cécile Demers
Brossard, Qué


Lorsque des étudiants de l'UQAM se font reporter un examen pour des raisons dites religieuses, je dis non. J'en suis révolté. 
Les communautés qui viennent vivre ici doivent être accueillis à bras ouvert. Mais le respect se doit d'être mutuel. Dans le débat actuel, je ne vois que peu d'ouverture de la part de ceux qui réclament l'ouverture des autres. Le respect doit être mutuel, et non unidirectionnel. 
 
Je ne me sens pas respecté et cela me révolte. L'accomodement raisonnable, oui, lorsqu'il est raisonnable.
Alexandre Laflamme
Montréal


Bonjour, 
 
En fait je ne blâme pas les différentes commaunautés de faire des demandes ''qu'on croit »»déraisonnable««''.  
Je blâme plutôt les gens qui leur accorde ces droits car il ne réfléchissent pas aux concéquences des leurs décisions. Peut-être prennent'ils ces décisions parce qu'il ne sont pas capable de trouver une ''définition'' claire de ''accomodement raisonnable''. Et voilà tout le hic, rien dans la vie est raisonnable pour tous; elle le sera pour certains et non raisonnable pour d'autres. 
Donc, on en viendra jamais à bout..... il faut se fier aux gens qui en principe sont assez intelligent pour réfléchir et consulter avant de prendre des décisions semblables. 
 
merci
Denis Denis Roux
Rouyn-Noranda


Les médias et les politiciens trouvent le sujet très intéressant et font de lui leur vache à lait qui leur apportera plus d'auditeurs ou d'électeurs suivant le cas tout en négligeant les conséquences que peut avoir le débat sur la structure sociale québecoise. D'après moi, dans une société pareille l'accomodement raisonnable doit exister et n'a aucune limite. Peut-tu me dire c'est quoi la nécessité pour qu'un papa assiste aux exercice aquatiques de grassesse? Est ce qu'il va accoucher ce papa? Est ce que ça présence rendra le bébé un génie? Est ce que l'enfant soufrira de troubles psychologiques graves si le papa n'assiste pas à ces exercices. Ces exercices sont destinés aux femmes et la restrictions auraient pu êtres imposées pour d'autres raisons telles que insuffisance d'espace, limites budgetaires ou autres.
Bechir Bouzaidi
Montréal


Enfin un politicien qui met ses culottes. Cela nous change de "l'aplatventrisme" habituel des politiciens en général... 
 
J'entendais en fin de semaine André Boisclair dire de Mario Dumont qu'il était un homme de droite pire que Georges Bush... c'est tellement facile traiter de noms quelqu'un, mais cela devient plus difficile de le justifier... J'ai trouvé cela pathétique.  
 
Les projets et les idées de M. Dumont sont rafraîchissants et diffèrent de la langue de bois que l'on est habitué d'entendre. 
 
J'aimerais en entendre plus!
Patrick Côté
Cap-Rouge


bon m. maisonneuve, 
 
eh bien voila, mme asselin vient juste de tomber dans le piège de certaines communautés religieuses lorsqu'elle dit que les policières ont le droit d'interpeller des religieux...mais enfin, les policières, mme asselin, interpellent dans l'exercice de leur fonction des individus...des cotoyens et ce, dans la parfaite abs-traction de leurs appartenance et de leurs croyances. c'est comme ca ici...et ca doit le rester... 
 
merci!
maurice poirier
montréal


J'aurais aimé entendre de Monsieur Boisclair le discours qu'a tenu Monsieur Dumont, qui s'est exprimé de façon posée et réfléchie sur une problématique qui nous concerne tous. 
Je trouve que ce qu'il a dit n'est que pur bon sens, et je n'y vois aucun relent de droite. Au contraire, la prolifération de ces demandes "déraisonables", sous des prétextes religieux ou autres, ne peut qu'exacerber les sentiments de xénophobie. 
La dérive est proche et nous devons, en tant que société libre et ouvert, protéger nos acquis au bénéfice des générations futures.
André G. Côté
Lemoyne


Bonjour M. Maisonneuve, 
 
Je pense qu'à force de vouloir accomoder, on fini par incomoder...toutes ces  
Les femmes qui ont décidé de prendre des cours prénataux au CLSC de Parc Extension avaient le choix de ne pas y aller...Est-ce à dire que si moi je suis ençeinte et que je veux aller suivre des cours à ce CLSC avec mon mari, on m'aurati dit d'aller ailleurs? Mais c'est de l'abbération complète. 
En quittant notre pays, on pensait avoir laissé tout ça derrière nous et là on revit les mêmes choses, les mêmes abbérations... 
On est au QUÉBEC et c'est aux communautés de s'accomoder au Québec et aux Quécois et non le contraire, et s'il y en qui ne peuvent pas l'accepter et bien qu'Ils retournent dans leur pays ou alors qu'il se choisissent un pays qui puissent les accomoder selon leur croyances comme le Pakistan, l'Arabie etc. 
 
Oui pour les accomodements mais non à l'abbération et surtout à la politisation des demandes. 
 
Alors, déclarons le QUÉBEC Laique. 
 
Katia, une musulamane en colère
Katia Abel
Montréal


Pourquoi dois-je manger casher à l'hopital juif de Montréal? N'est-ce pas un hopital public. Ainsi un patient mange casher dans un hopital juif mais un juif ou un musulman ne peut manger dans nos hopitaux? est-cela des arrangements raisonnable? Savez-vous le nombre d aliments casher que vous manger? Regarder sur vos probuits la certification casher? Je suis pour l accomodement raisonnable mais contre les lieux d e prières dans les écoles, contre le port du kirpan et contre l'exclusion des hommes dans un cours prenataux d'un clsc.
Lyse Sweeney
montréal


Merci M. Dumont d'avoir lancé le vrai débat. Il est important de ne pas s'oublier. Le Québec n'est pas une société où il y a une grande liste d'épicerie des valeurs et que tous peuvent choisir ce qu'ils veulent. En 2008, nos écoles offriront un cours d'éthique et de culture religieuse qui sera obligatoire à tous. Musulmans, Catholiques, Juifs et autres. Bravo! Des valeurs communes pour tous.
Yves Montigny
Baie-Comeau


La charte des droits et libertés ne doit pas permettre à des groupes qui fondamentalement, prônent des valeurs et un mode de vie à l'encontre de cette même charte (statut d'égalité de la femme, etc.). Par ailleurs, les restrictions religieuses d'une minorité ne doivent certainement pas empiéter sur la liberté de la majorité. La question même d'accomodement est ridicule? Qui doit-je accomoder si deux minorités revendiquent des accomodements contradictoires?
Carl Allain
Montréal


Il est grand temps que la chartre des droits et libertés soit ''dépòussièrée'' de manière a reflèter d'avantage la collectivité Québécoise dans ces choix de sociétés... 
Il serait temps aussi d'avoir une ''chartre des obligations et engagements des immigrants'' qui choisissent de venir vivre ici au Québec. 
Les immigrants sauraient de cette façon ce que nous attendons d'eux comme citoyen du Québec... 
Qu'ils apprennent la langue française d'abord, qu'ils respectent la laicité de nos écoles, qu'ils acceptent que ici au Québec la religion ça se passe dans les églises et à la maison, etc... 
Mais pour avoir tout cela, il faudrait d'abord que les Québécois cessent de ''courber l'échine'' et qu'ils se tiennent debout...
stéphane barbe
laval


La loi constitutionnelle de 1982 reconnaît la suprématie de Dieu et la primauté du droit.  
 
Est-ce que le Québec et/ou le Canada est prêt à reconnaître seulement la suprématie du droit?  
 
Tant et aussi longtemps que l'on reconnaîtra Dieu comme étant quelqu'un de suprême l'accommodement raisonnable devra régner sur notre pays et causer ce genre de questionnement. Dans le cas contraire ce sera le droit seul qui primera et tout le mode devra si faire sans maugréer. 
 
Il est grand temps que nos politiciens se sorte la tête du sable et pensent un peu plus qu’aux prochaines élections! Ce sont les actions prises aujourd’hui qui feront notre pays multiculturel de demain.
Érika Dufresne
Montréal


bonjour m.maisonneuve ,je pense que votre débat d'aujourd'hui a légerement dérapé puisque la plupart de vos invités et intervenants semblent associer accomodement volontaire et nouveaux arrivants ce qui pour moi est loin d'etre le cas , la plupart de ceux-ci s'intégrant sans trop de probleme a notre société,je ne peu en dire autant pour certaines communautées déja installées ici depuis longtemps et qui pour toutes sortes de raisons refusent systématiquement tout rapprochement avec la communautée majoritaire, j'espère simplement que la majoritée des citoyens du québec y veront la difference et ne feront pas assumer aux nouveaux arrivants les effets pervers des demandes d'accomodement déraisonables de certains autres. merci.
benoit chevarie
st marc sur richelieu


La comparaison entre accommodement pour handicap physique et accomodement pour raison religieuse est falacieuse car l'handicapé n'a pas le choisi ou désiré son handicap. C'est justice que la société fasse un effort pour rétablir l'égalité dans son cas. Dans le cas d'une pratique religieuse, la personne impliquée a la possibilité de faire des choix. Elle peut faire le choix de renoncer à sa religion ou de renoncer à sa carrière si l'un et l'autre sont totalement incompatibles. Elle peut aussi choisir de faire des compromis qui lui permettront de rencontrer les objectifs de l'un et de l'autre. Il s'agit sans doute de choix difficiles à faire en son âme et conscience mais ce sont des choix intimes et personnels qui appartiennent à ces personnes. Elles doivent avoir le courage d'assumer ces choix. La société ne doit pas les assumer à leur place en multipliant les exceptions qui risquent de rendre les institutions inopérantes.
marie-michelle poisson
montreal


Les gens provenant de communauté ethnique doivent se conformer a notre mode de vie et vivire selon nos us et coutumes. 
 
Si je me rendais vivre au moyen-orient je vivrais comme eux car je devrais me conformer a la majorité.
stephane brosseau
saint-hubert


Il est grand temps que cette question soit débattue. Il faudra aussi que les Libéraux et le P.Q. s'expriment aussi la-dessus. 
 
J'ai bien hâte car les Libéraux devront s'aliéner une majorité de la population québecoise si rien ne change ou bien alors s'aliéner la presque totalité de leur base électorale. Même si le ton utilisé par M.Parizeau le 30 octobre était discutable, le contenu était néanmoins tout-à-fait vrai.  
 
M. Charest devra enfin prendre position. Et c'est lui qui a tout à perdre. 
 
LA charte pourra être renouvelée, il n'en demeure pas moins qu'envoyer des patrouilleurs masculins seulement et en faisant de la discrimination selon la religion demeurera toujours de la discrimination quant à la religion et au sexe.
Luc Desjardins
Montréal


Bonjour, 
 
Les accomodements ne doivent rester que du ressort personnel. En aucun cas, ils ne peuvent interférer dans la sépartion des pouvoirs.  
Autre chose, je croyais, dans ma naïveté d'humaniste- que d'avoir adhéré à une religion c'était une volonté de vivre plus haut que ce que nous imposent les lois. Il faut constater que beaucoup d'adeptes de mouvements religieux ont gommé ce concept. Par ailleurs, en quoi un juge, un policier ou un fonctionnaire est-il intéressé par votre choix religieux ou philosophique? Réponse, en rien et ils n'ont pas à l'être. 
Que les intégristes religieux ne s'étonnent pas qu'aujourd'hui la société se radicalise; au point d'en arriver à interdire comme en France, tout signe distinctif religieux...Le Canada devrait en faire de même.Je suis moi-même immigrant et je comprends parfaitement la position des citoyens de souche, écoeurés par ce déni d'intégration respectueuse des valeurs fondatrices de leurs libertés.
Stéphan Dulieu
Longueuil


 


Accommodements raisonnables ou déraisonnables?
 
[Écoutez l'extrait>>>]
 


 
Accommodement raisonnable : «Un à-plat-ventrisme qui ne mène nulle part»
Article de Radio-Canada.ca - 17 novembre 2006



Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

 
Error processing SSI file