Les Années lumière vous invitent à un fabuleux voyage hebdomadaire au pays de l'astronomie, de la biologie, de la chimie, de l'environnement, de l'exploration spatiale, de la génétique, du génie, de l'histoire, de la philosophie des sciences et bien d'autres...

Notre boîte vocale :
(514) 597-6166 ou 1 800 752-9050


1er février
- 8 février - 15 février - 22 février - 29 février


Dimanche 1er février 2004

Yanick Villedieu est en vacances. C'est Chantal Srivastava qui anime l'émission cette semaine.

PREMIÈRE HEURE : 12 h 15

Une autre centrale thermique au Québec

Sur les traces du labyrinthe

Un « ski-doux » pour l'environnement

Le courrier des Années lumière : le facteur éolien

La chronique des Années lumière : le chauffage au bois


DEUXIÈME HEURE : 13 h 05

La disparition des remèdes traditionnels

La série des Années lumière : les cétacés, des géants attachants

L'auteur de la semaine : Pascal Picq

 

Première heure

 


Une autre centrale thermique au Québec

Soutenue par le gouvernement du Québec, Hydro-Québec entend construire une centrale thermique au gaz pour répondre aux besoins croissants en énergie de ses clients. Des scientifiques de la société d'État mettent en doute la nécessité de cette filière énergétique. De nombreux écologistes et citoyens s'y opposent aussi.

Si autant de voix s'élèvent, c'est entre autres parce que la future centrale au gaz émettra beaucoup de gaz à effet de serre : plus de deux millions de tonnes de gaz carbonique par année, soit l'équivalent de ce que produisent 600 000 automobiles. Ces nouvelles émissions iraient totalement à l'encontre des objectifs du protocole de Kyoto. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) avait rejeté le projet du Suroît, l'an dernier.

Dans ce dossier, on a beaucoup entendu le président d'Hydro-Québec, André Caillé. Sa position est plutôt étonnante. Il y a deux ans, il disait vouloir développer ce projet pour exporter de l'électricité. Maintenant, il affirme qu'on a absolument besoin de cette centrale pour combler les besoins des Québécois.

Pauline Vanasse
fait le point avec Jean-Marc Pelletier, ingénieur et président du Syndicat professionnel des scientifiques de l'Institut de recherche d'Hydro-Québec.

 

Hyperliens pertinents

Centrale du Suroît
Page du projet sur le site d'Hydro-Québec

« La centrale thermique du Suroît contrevient au protocole de Kyoto »
Le point de vue de Greenpeace Canada

Projet de centrale à cycle combiné du Suroît à Beauharnois par Hydro-Québec
Site du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) qui donne accès au rapport d'enquête et d'audience publique.

Notre dossier sur le protocole de Kyoto et les changements climatiques



Sur les traces du labyrinthe

Crédit : Romedi Passini,
Université de Montréal

L'Université de Montréal présente Sur les traces du labyrinthe, une exposition qui s'inspire de cette figure mythique pour nous faire découvrir l'importance de l'orientation spatiale dans l'architecture et les aménagements urbains. Cette exposition a été conçue par l'architecte Romedi Passini, qui est à la fois architecte et chercheur au Centre de recherche de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal.

 

 

Sophie Payeur a parcouru cette exposition, où elle a assisté à une belle rencontre entre l'art et la science, et s'est entretenue avec Romedi Passini, architecte et concepteur de l'exposition.


Hyperliens pertinents

Communiqué sur l'exposition
Site de l'Université de Montréal

Article sur l'exposition
Site de l'Université de Montréal




Un « ski-doux » pour l'environnement

La motoneige fait des heureux, mais elle n'est pas la bienvenue partout. En tous cas pas sous sa forme la plus répandue, qui laisse dans son sillage un arrière-goût fort pollué...

 

 

Pour diminuer les inconvénients des motoneiges, l'industrie propose déjà des modèles de moteurs différents, à quatre temps, par exemple.

Pour leur part, un groupe d'étudiants en génie de l'université McGill, à Montréal, ont conçu une motoneige électrique. L'idée paraît évidente : une motoneige électrique, c'est plus silencieux et moins polluant. Sophie-Andrée Blondin a pu voir le prototype dans les voûtes secrètes de l'université et en discuter avec Simon Ouellette, étudiant en génie à l'université McGill.

 

Hyperliens pertinents

Compétition du Clean Snowmobile Challenge
Compétition à laquelle participent les étudiants de McGill.

Site de l'équipe de McGill

Nature : la motoneige aveugle les gouvernements
Chronique de Louis-Gilles Francœur, journaliste spécialisé en environnement au quotidien Le Devoir.



Le courrier des Années lumière
Mythes et vérités sur le fameux facteur éolien

Pour répondre à une question d'une auditrice de Ville-Marie, en Abitibi-Témiscamingue, sur le facteur éolien, Sophie Payeur a consulté le très coloré météorologue de la télévision de Radio-Canada, Pascal Yiacouvakis.

 


Hyperlien pertinent


Dossier de Radio-Canada.ca



La chronique des Années lumière
Nature

Quels sont les impacts du chauffage au bois sur l'environnement et la santé humaine? Notre chroniqueure, Rachel Léger, directrice de la recherche au Biodôme de Montréal, répond à cette question.

 

 

Hyperliens pertinents

Chauffer au bois de façon responsable
Les conseils de Ressources naturelles Canada

Les effets du chauffage au bois sur l'environnement
Extrait du Rapport gouvernemental sur l'état de l'environnement au Québec (site du gouvernement du Québec).

Chauffage au bois : information au public
Site de la Direction de la santé publique de Montréal





Deuxième heure

 


La disparition des remèdes traditionnels

De nombreuses plantes médicinales des pays du Sud sont aujourd'hui menacées de disparition. La culture de cette pharmacognosie ancestrale aussi. Plusieurs milliers de plantes seraient menacées : entre 4000 et 10 000 plantes, selon les estimations.

 

Ce problème préoccupe les chercheurs depuis longtemps. Certains en ont parlé lors du Symposium Biodiversité et santé, qui s'est tenu l'automne dernier à Ottawa. Pauline Vanasse y a discuté de la question avec deux participants, Philippe Rasoanaivo, directeur de l'Institut malgache de recherches appliquées et François Gasengayire, coordonnateur du projet Biodiversité médicinale et médecine traditionnelle à Nairobi, au Kenya.

 

Hyperliens pertinents

« De l'hôpital à l'herboriste : les bienfaits des herbes médicinales (en Ouganda) »
Article publié sur le site du Centre de recherches pour le développement international (CRDI)

« Conserver les plantes médicinales du Rwanda : portrait de Léopold Ntezurubanza »
Article publié sur le site du CRDI

Programme des plantes médicinales et aromatiques en Asie
Programme du CRDI

Conseil national des plantes médicinales de l’Inde
Site en anglais



La série des Années lumière
Des géants attachants : les cétacés

À une époque où nous tournons les yeux vers Mars, il reste des endroits sur Terre au sujet desquels nous en savons fort peu. C'est le cas des profondeurs marines, qui nous réservent encore bien des surprises… Et des surprises de taille, peut-être, parce que nulle part ailleurs sur Terre on trouve autant de géants.

En effet, depuis la disparition des dinosaures, il y a 65 millions d'années, ce sont les océans qui abritent les plus grands animaux du monde. Mammifères, poissons ou mollusques, les géants de la planète sont toujours des animaux mystérieux qui ne dévoilent pas facilement leurs secrets.

Dans une série de reportages qui commence ce dimanche, Sophie-Andrée Blondin nous fait voyager au pays des géants. Nous irons vers les géants menaçants, requins et autres calmars, qui peuplent les cauchemars… Au Pays des géants verts, où nous visiterons les abysses, et les forêts de laminaires géants... Pour rencontrer les géants inventés, nous ferons un détour par les monstres marins, dont l'existence est loin d'être confirmée, mais qui fascinent les scientifiques.

Mais pour commencer, Sophie-Andrée Blondin nous entraîne dans le monde des mammifères marins, et celui de trois scientifiques qui se passionnent pour eux. Cette fois, donc, les cétacés, géants attachants.

Elle a interrogé Robert Michaud, biologiste et directeur du Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM), Janie Giard, également du GREMM, et Jean Lemire, biologiste et cinéaste.


Hyperliens pertinents

Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM)

Baleines en direct
Un site très complet, lié au GREMM, pour mieux connaître les cétacés du Saint-Laurent et les outils pour mieux les protéger.

Mission Baleine franche
Site du Sedna-IV, une section du site de l'ONF



L'auteur de la semaine
Pascal Picq

Au commencement était l'univers... puis la Terre... puis l'humain. Comment sommes-nous devenus ce que nous sommes aujourd'hui? C'est à cette question et à bien d'autres encore que tente de répondre le paléoanthropologue Pascal Picq. Il a publié Au commencement était l'homme : De Toumaï à Cro-Magnon, paru aux éditions Odile Jacob.

 

 

Ce petit précis de paléoanthropologie vous permettra de comprendre les acquis, mais aussi les enjeux et les débats qui animent cette quête de nos origines, une quête qui prend bien souvent des allures de ruée vers l'os!

Pascal Picq est convaincu que les humains et les grands singes qui habitent aujourd'hui la Terre ont en commun un seul ancêtre, qu'il appelle le dernier ancêtre commun. Un ancêtre qui posséderait à la fois des caractéristiques humaines et simiennes et qui aurait existé il y a environ six à sept millions d'années. Il a raconté à Chantal Srivastava sa version de la fascinante histoire de notre évolution.

 

Hyperlien pertinent

Résumé de l'ouvrage
Site des éditions Odile Jacob


Dimanche 8 février 2004

Yanick Villedieu est en vacances. C'est Chantal Srivastava qui anime l'émission cette semaine.

PREMIÈRE HEURE : 12 h 15

Mars Exploration Rover : la suite

Du rock scientifique

Le courrier des Années lumière : la mémoire

L'Antarctique sous pression

La chronique des Années lumière : le diagnostic des maladies cardiovasculaires


DEUXIÈME HEURE : 13 h 05

Les ordinateurs du futur

La série des Années lumière : calmars et requins, des géants menaçants

L'auteur de la semaine : Laurent Cohen

 

Première heure

 


Mars Exploration Rover : la suite

La NASA a maintenant deux véhicules d'exploration en parfaite condition sur la planète Mars. En effet, les deux robots-géologues Spirit et Opportunity sont sur leurs six roues et arpentent le sol martien à la recherche d'indices géologiques pour mieux comprendre l'évolution de cette planète.

 

Notre « astronome en résidence », Pierre Chastenay, du planétarium de Montréal, livre son analyse des premières étapes de cueillette de données scientifiques à Chantal Srivastava.

 

Hyperliens pertinents

Émission spéciale sur Mars
Émission précédente des Années lumière (21 décembre 2003)

La conquête martienne
Dossier de Radio-Canada.ca

Page sur Mars du planétarium de Montréal

Objectif Mars
Un site de Bienvenue Welcome design, réalisé avec le soutien du Département des sciences de la Terre et des planètes de l'université McGill et du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Mars Express
Section du site de l'Agence spatiale européenne sur Mars (en anglais)

Mars Exploration Program
Site de la NASA (en anglais)

Beagle 2 : the British led exploration to Mars (en anglais)

Nirgal.net
Un site complet sur Mars




Du rock scientifique

Source : Site de n=1

n=1 est un nouveau groupe de jeunes musiciens. Leur particularité? Ils chantent entre autres la science et les débats qu'elle suscite. Une autre preuve que la science a aussi son coté poétique! Leur premier album s'intitule Les radicaux libres.

 

 

Sophie Payeur a rencontré les membres du groupe : Alexis Vallée-Bélisle, Mathieu Arcand, Alexandre Marcil et Philippe Coulombe.


Hyperlien pertinent

Le site de n=1



Le courrier des Années lumière
Une question sur la mémoire

Pourquoi les souvenirs reviennent-ils en mémoire une fois qu'on cesse de les chercher?

Sophie-Andrée Blondin a posé cette question à Isabelle Rouleau, neuropsychologue au Centre hospitalier universitaire de Montréal.

 




L'Antarctique sous pression

Les bactéries extrémophiles, ces micro-organismes bien adaptés aux milieux extrêmes, sont l'objet de grandes campagnes de bioprospection en Antarctique de la part de l'industrie pharmaceutique.

 


Ce vaste continent est pourtant supposé être seulement consacré aux activités pacifiques et scientifiques.
À qui appartiennent ces ressources et met-on en danger leur environnement? Pauline Vanasse a posé ces questions à Warwick Vincent, biologiste au Centre d'études nordiques de l'Université Laval, à Québec.

 

Hyperliens pertinents

Encyclopédie de l'Antarctique
Site Édu Net

L'Antarctique et l'homme
Dossier de Info Sciences



La chronique des Années lumière
Médecine

Cette semaine, notre chronique porte sur les nouvelles technologies qui permettent de diagnostiquer de façon plus efficace et plus précoce les maladies cardiovasculaires. Notre chroniqueure : le Dr Dominique Tessier, de la Clinique Médisys de Montréal.

 

 





Deuxième heure

 


Les ordinateurs du futur

Le futurologue Ray Kurzweil était virtuellement présent à Montréal le 4 février dernier. Devant 500 personnes réunies à Montréal à l'invitation du Centre de recherches informatiques de Montréal (CRIM), l'hologramme de ce gourou de la technologie basé à Boston « a annoncé » la fin des ordinateurs tel qu'on les connaît d'ici la fin de la décennie, et rien de moins que la création d'un humain-machine, à cheval entre l'univers virtuel et la réalité, pour la fin des années 2020! Une prévision qui ne manque pas d'enjeux éthiques.

Sa boule de cristal a-t-elle perdu la boule? Pourtant, le personnage n'a rien d'un hurluberlu… Dans les années 1990, il a prédit avec raison l'apparition d'armes intelligentes et la victoire de l'ordinateur sur l'humain aux échecs. Que faut-il donc penser du personnage et de ses intuitions? Chantal Srivastava a interrogé à ce sujet Denis Poussart, vice-président recherche au CRIM.

Les technologies de l'information du futur deviendront-elles encore plus complexes, au risque de devenir trop lourdes à gérer pour les utilisateurs domestiques ou encore les dirigeants d'entreprises? Pour gérer cette complexité, à très court terme, différentes avenues s'offrent à des architectes de réseaux comme Bob Rafuse, de la compagnie IBM. L'une d'entre elles est « l'informatique autonome », appelée aussi « autonomic computing ».

 

Hyperliens pertinents

Site de Ray Kurzweil (en anglais)

Centre de recherche informatique de Montréal



La série des Années lumière sur les géants marins
Des géants menaçants : calmars et requins

À une époque où nous tournons les yeux vers Mars, il reste des endroits sur Terre au sujet desquels nous en savons fort peu. C'est le cas des profondeurs marines, qui nous réservent encore bien des surprises… Et des surprises de taille, peut-être, parce que nulle part ailleurs sur Terre on trouve autant de géants.

En effet, depuis la disparition des dinosaures, il y a 65 millions d'années, ce sont les océans qui abritent les plus grands animaux du monde. Mammifères, poissons ou mollusques, les géants de la planète sont toujours des animaux mystérieux qui ne dévoilent pas facilement leurs secrets.

Dans une série de reportages qui a commencé le 1er février, Sophie-Andrée Blondin nous fait voyager au pays des géants marins. Cette semaine, nous pénétrons dans l'univers de deux géants menaçants : le calmar géant et le requin dormeur, tels que décrits par ceux et celles qui se passionnent pour ces titans des mers.

Sophie-Andrée Blondin a recueilli les témoignages et commentaires de Christian Pétron, cinéaste, Sophie Campagna, biologiste, Yves Cherel et Guy Duhamel, chercheurs au Centre national de recherche scientifique (France) et Jeffrey Gallant, plongeur pour le Musée du Fjord et directeur régional de l'Institut de recherche sur les requins.

À venir : les géants verts, où nous visiterons les abysses, et les forêts de laminaires géants, et les géants inventés, où nous ferons un détour par les monstres marins, dont l'existence est loin d'être confirmée, mais qui fascinent les scientifiques.


Hyperliens pertinents

Des géants attachants : les cétacés
Premier reportage de cette série

Une image d'une statue de calmar géant

Aqualog Magazine
Contient une section sur le requin du Groenland

Un article traitant de la recherche de Yves Cherel et Guy Duhamel
Site de la BBC (en anglais)



L'auteur de la semaine
Laurent Cohen

Le neurologue Laurent Cohen a le parfait profil du détective. Son travail le conduit à scruter le cerveau de ses patients, un peu comme s'il s'agissait d'une scène de crime. Tout au long de sa carrière, Laurent Cohen a rencontré des dizaines et des dizaines de patients victimes d'accidents cérébraux de toutes sortes. Il a choisi de nous parler de ses patients qui nous aident, dans leur malheur, à mieux comprendre le fonctionnement du cerveau normal. Son livre s'intitule L'homme thermomètre : le cerveau en pièces détachées (éditions Odile Jacob).


En compagnie de ses patients aux comportements aussi fascinants qu'étranges, Laurent Cohen nous propose une excursion dans le fragile univers de notre cerveau. Sophie Payeur l'accompagne.

 

Hyperlien pertinent

Résumé de l'ouvrage
Site des éditions Odile Jacob




Dimanche 15 février 2004

Yanick Villedieu est en vacances. C'est Chantal Srivastava qui anime l'émission cette semaine.

PREMIÈRE HEURE : 12 h 15

Des virus, des animaux et des hommes

Adieu Guy Provost

De la mélasse pour déglacer les routes

La chronique des Années lumière : brancher les pays du Sud, est-ce leur priorité?


DEUXIÈME HEURE : 13 h 05

Le projet Neptune, un réseau permanent d'observatoires sous-marins

Le courrier des Années lumière : À qui appartiennent les astres?

La série des Années lumière : les laminaires géantes et les sources hydrothermales

L'auteur de la semaine : Victor Piché

 

Première heure

 


Des virus, des animaux et des hommes

La grippe aviaire continue de faire des siennes. L'épidémie s'est maintenant étendue à une dizaine de pays asiatiques. Plus d'une vingtaine de personnes ont été infectées par la souche la plus virulente du virus, le H5N1, et plusieurs d'entre elles ont succombé à la maladie.

 

La maladie se répand vite, mais l'inquiétude se répand probablement encore plus vite. L'Organisation mondiale de la santé a déclaré cette semaine qu'elle craignait que la situation se transforme en pandémie, c'est-à-dire que le virus de cette grippe se répande sur la planète entière. C'est ni plus ni moins le spectre de la grippe espagnole de 1918 qui revient hanter les esprits.


La grippe espagnole de 1918 fit plus de 20 millions de morts dans le monde, dont environ 50 000 Canadiens. Certains villages québécois ont vu leur population être presque réduite à zéro par l'épidémie.


Ce qui a aussi contribué à rappeler cette grippe espagnole, c'est la parution la semaine dernière dans la revue Science d'une étude qui concluait que
la grande épidémie de grippe espagnole avait fort probablement une origine aviaire.

Sophie Payeur a interrogé plusieurs experts qui estiment, pour leur part, qu'il faut relativiser ces craintes : Carl Weiss, microbiologiste et infectiologue à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont (à Montréal), Éric Frost, professeur et chercheur en microbiologie et infectiologie à la Faculté de médecine de l'Université de Sherbrooke et Pierre Talbot, directeur de l'INRS Armand-Frappier et chercheur en virologie.


Hyperliens pertinents

La grippe aviaire
Dossier de Radio-Canada.ca

Science
Site de cette revue scientifique

« Grippe : on se prépare au pire »
Article de Québec Science

« Le monstre endormi »
Article de Québec Science
sur une Canadienne qui a traqué le virus de la grippe espagnole



Adieu Guy Provost

Durant 10 ans, de 1956 à 1966, le comédien Guy Provost, qui est décédé cette semaine, a animé à la télévision de Radio-Canada la populaire émission La vie qui bat sur la nature et les animaux. Une émission qui est un peu l'ancêtre des émissions de vulgarisation scientifique.


Chantal Srivastava rappelle cette contribution de Guy Provost à la vulgarisation scientifique à notre antenne. Elle a entre autres demandé à Julien Bilodeau, journaliste à Radio-Canada, de nous parler de sa fascination pour cette émission d'éveil à la nature.


Hyperliens pertinents

Page souvenir du site des Archives de Radio-Canada
On peut y visionner un extrait de La vie qui bat

Page souvenir du site culturel de Radio-Canada



De la mélasse pour déglacer les routes

On applique quelque cinq millions de tonnes de sel sur les routes canadiennes chaque année pour les déglacer. Cette surdose de sel dans la nature préoccupe Environnement Canada, qui cherche à évaluer les impacts environnementaux de l'épandage de sels de voirie.

 

À Victoriaville, on utilise un sel différent. Développé par des Américains, il est entre autres composé de... mélasse. Le produit porte le nom de Clearlane. Il est distribué par Sels Warwick, et mis à l'essai par la ville de Victoriaville depuis deux ans. Sophie-Andrée Blondin s'y est rendue. Elle y a rencontré Christophe Rivalain, représentant technique pour Sels Warwick et André Charest, directeur des travaux publics à Victoriaville.




La chronique des Années lumière
Technologie

À un récent sommet mondial sur les technologies de l'information, les grands de ce monde ont convenu qu'il fallait brancher les pays du Sud sur l'autoroute de l'information. Mais est-ce une priorité pour eux? Hervé Fischer, philosophe et professeur à l'Université Concordia, nous livre son point de vue.


Hyperliens pertinents

Le CRDI au Sommet mondial sur la société de l’information
Page étoffée sur ce sujet du Centre de recherches pour le développement international

Sommet mondial sur la société de l'information
Site officiel





Deuxième heure

 


Le projet Neptune, un réseau permanent d'observatoires sous-marins

Un grand projet d'exploration océanique, baptisé « le projet Neptune », est en train de se mettre en branle dans l'ouest du Canada.

Traditionnellement, les scientifiques utilisent des navires pour étudier les océans et obtenir un aperçu de ce qui se passe sous la surface. Le projet Neptune viendra révolutionner cette façon de fonctionner. L'initiative est colossale : il s'agit en fait du plus important réseau d'observatoires sous-marins permanents au monde.

Le biologiste Kim Juniper, du Centre de recherche en géochimie et en géodynamique de l'Université du Québec à Montréal, a présidé le comité scientifique canadien qui a fixé les balises du projet. Il explique à Chantal Srivastava le fonctionnement de ce réseau hors de l'ordinaire qui devrait commencer à se déployer dans l'océan Pacifique en 2007.




Le courrier des Années lumière
À qui appartiennent les astres?

Le président Bush veut des bases sur la Lune et Mars, mais à qui appartiennent les astres du système solaire? Pour répondre à cette question, Pauline Vanasse a joint un spécialiste en droit de l'espace, Stéphane Lessard, responsable des relations internationales à l'Agence spatiale canadienne.


Hyperlien pertinent

Agence spatiale canadienne



La série des Années lumière sur les géants marins
Les laminaires géantes et
les sources hydrothermales

À une époque où nous tournons les yeux vers Mars, il reste des endroits sur Terre au sujet desquels nous en savons fort peu. C'est le cas des profondeurs marines, qui nous réservent encore bien des surprises… Et des surprises de taille, peut-être, parce que nulle part ailleurs sur Terre on trouve autant de géants.

En effet, depuis la disparition des dinosaures, il y a 65 millions d'années, ce sont les océans qui abritent les plus grands animaux du monde. Mammifères, poissons ou mollusques, les géants de la planète sont toujours des animaux mystérieux qui ne dévoilent pas facilement leurs secrets.

Dans une série de reportages qui a commencé le 1er février, Sophie-Andrée Blondin nous fait voyager au pays des géants marins. Cette semaine, nos géants sont plutôt botaniques et géologiques. Nous irons en très grande profondeur, à côté des sources hydrothermales. Mais nous commençons notre visite au pays des géants verts, dans une forêt d'algues, celle des laminaires géantes.

Sophie-Andrée Blondin a recueilli les témoignages et commentaires de Christian Pétron, directeur de Cinémarine, Pierre-André Bourque, géologue, Sophie Boizard, biologiste à l'Université de Colombie-Britannique et Sophie Campagna, biologiste.


Reportages précédents de cette série :

Des géants attachants : les cétacés

Des géants menaçants : calmars et requins


À venir : les géants inventés, où nous ferons un détour pour découvrir les monstres marins, dont l'existence est loin d'être confirmée, mais qui fascinent les scientifiques.


Hyperliens pertinents

Les laminaires géantes
Site du Département de biologie de l'Université de Californie (en anglais)


Les sources hydrothermales :

Page de Pierre-André Bourque sur le site de l'Université Laval

Page en français du site du Southampton Oceanography Centre

Page du site du Muséum national d'histoire naturelle (France)



L'auteur de la semaine
Victor Piché

Au Québec, la question démographique est d'actualité permanente : qu'il s'agisse de la baisse du taux de fécondité, du vieillissement de la population ou de l'intégration des nouveaux immigrants, les sujets de débat ne manquent pas. Pour bien comprendre les enjeux auxquels nous serons confrontés au cours des prochaines années, il est essentiel de connaître le passé.

 

 

Un ouvrage collectif publié récemment aux Presses de l'Université de Montréal sous la direction de Victor Piché et Céline Le Bourdais nous présente La démographie québécoise : enjeux du 21e siècle, une synthèse de l'évolution démographique du Québec au 20e siècle. Victor Piché est venu en studio pour répondre aux questions de Pauline Vanasse.


Hyperliens pertinents

Résumé de l'ouvrage
Site des Presses de l'Université de Montréal

Données sur la démographie du Québec
Site de l'Institut de la statistique du Québec




Dimanche 22 février 2004

PREMIÈRE HEURE : 12 h 15

Une galaxie venue de loin

Le papillon bleu

Les gauchers des cavernes

Le courrier des Années lumière : la fonction de la rate

La chronique des Années lumière : la crise financière dans les universités


DEUXIÈME HEURE : 13 h 05

Le clonage thérapeutique

La série des Années lumière : les monstres marins, des géants inconnus

L'auteur de la semaine : Louise Thibault

 

Première heure

 


Une galaxie venue de loin

Des astronomes ont repéré la plus lointaine des galaxies connues, une galaxie située à 13 milliards d'années lumière de la terre. Voilà un objet qui témoigne des premiers moments de l'Univers lors de l'agrégation de la matière en systèmes stellaires.

Cette galaxie a été découverte par une équipe dirigée par Jean-Paul Kneib de l'Observatoire Midi-pyrénées. C'est en analysant la lumière provenant de cette galaxie que M.Kneib et son équipe ont pu confirmer non seulement l'âge, mais aussi la taille de cette galaxie.

Chantal Srivastava a recueilli le témoignage de Jean-Paul Kneib, astrophysicien à l'Observatoire Midi-Pyrénées et au California Institute of Technology.


Hyperlien pertinent

California Institute of Technology
Communiqué concernant l'observation de la galaxie la plus distante jamais identifiée (en anglais)



Le papillon bleu

Le papillon bleu du Costa Rica est la vedette du dernier film de la réalisatrice Léa Pool, Le Papillon bleu.

Une histoire vraie a inspiré le film. En 1987, Georges Brossard, le fondateur de l'Insectarium de Montréal, rencontre un petit garçon atteint d'une tumeur au cerveau. Les médecins ne donnent à l'enfant que quelques mois à vivre. Le petit demande à Georges Brossard de l'aider à réaliser son rêve ultime : capturer un morpho bleu, un papillon magnifique qu'on trouve dans certains pays d'Amérique latine.

À découvrir bientôt : de splendides papillons en vol libre au Jardin botanique de Montréal.

Pauline Vanasse s'est entretenue avec Léa Pool, réalisatrice du film Le papillon bleu et Pierre Veilleux, entomologiste à l'Insectarium de Montréal


Hyperliens pertinents

Site du film Le Papillon bleu

Insectarium de Montréal



Les gauchers des cavernes

Des scientifiques français ont mis en évidence la prévalence des gauchers dans les populations préhistoriques, il y a environ 30 000 ans. On sait un peu mieux maintenant pour quelle raison cette particularité a traversé le temps jusqu'à notre époque.

 

Une étude fort originale, publiée dans la revue Biology Letters par Charlotte Faurie, nous apprend qu'il y avait autant de gauchers parmi les hommes des cavernes qu'il y en a aujourd'hui sur les bancs d'université à Montpellier ou ailleurs... Madame Faurie étudie les populations pour mieux comprendre comment les individus deviennent des gauchers ou des droitiers.

Chantal Srivastava s'entretient avec Charlotte Faurie, biologiste, Institut des sciences de l'évolution de l'Université de Montpellier en France.



Le courrier des Années lumière

Est-ce que le rire dilate vraiment la rate et en d'autres moments, à quoi sert-elle?

 

 

 

Sophie-André Blondin s'est penchée sur la question en compagnie du Dr Caroline Meunier, hématopathologiste à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont et de Guy Bertrand, conseiller linguistique à Radio-Canada.




La chronique des Années lumière

Dans la crise financière qui touche le réseau universitaire au Québec, les recteurs se plaignent de la difficulté à recruter des professeurs pour l'enseignement et la recherche. Manque-t-on sérieusement de professeurs dans ces institutions?


Yves Gingras
, historien des sciences à l'Université du Québec à Montréal, se prononce.





Deuxième heure

 


Le clonage thérapeutique

Une équipe de chercheurs sud-coréens a réussi à produire les premières cellules souches humaines issues d'embryons clonés. Doit-on poursuivre dans la voie du clonage thérapeutique qui prétend chercher à améliorer la santé des individus?

Yanick Villedieu en discute avec Grégory Bénichou, éthicien à l'École supérieure des sciences économiques et commerciales à Paris.


Hyperlien pertinent

Qu'est-ce que le clonage thérapeutique?
Un article de Science presse


La série des Années lumière sur les géants marins
Les monstres marins

À une époque où nous tournons les yeux vers Mars, il reste des endroits sur Terre au sujet desquels nous en savons fort peu. C'est le cas des profondeurs marines, qui nous réservent encore bien des surprises… Et des surprises de taille, peut-être, parce que nulle part ailleurs sur Terre on trouve autant de géants.

En effet, depuis la disparition des dinosaures, il y a 65 millions d'années, ce sont les océans qui abritent les plus grands animaux du monde. Mammifères, poissons ou mollusques, les géants de la planète sont toujours des animaux mystérieux qui ne dévoilent pas facilement leurs secrets.

À la surface des océans ou à des kilomètres de profondeur, c'est dans la mer qu'on trouve les créatures les plus gigantesques de la planète.
Nous avons fait plus ample connaissance avec les géants attachants que sont les mammifères marins, avec les géants menaçants que sont les calmars géants et les requins, et enfin avec des géants botaniques et géologiques : les laminaires géantes et les sources hydrothermales.

Dans le quatrième et dernier volet de notre série sur les géants des mers, nous allons découvrir pourquoi et comment les cryptozoologues cherchent encore des monstres marins ou des espèces encore inconnues. Cette semaine : Des géants imaginaires, des monstres marins, dont l'existence est loin d'être confirmée, mais qui fascinent les scientifiques.

Les invités de Sophie-Andrée Blondin sont Nelson Cazeils, auteur de Monstres Marins, aux éditions Ouest-France, Paul LeBlond, océanographe, physicien et professeur à la retraite de l'Université de la Colombie-Britannique, Sophie Campagna, biologiste et spécialiste des invertébrés et Christian Pétron, président de Cinémarine.


Reportages précédents de cette série :

Des géants attachants : les cétacés

Des géants menaçants : calmars et requins

Des géants botaniques et géologiques : laminaires géantes et sources hydrothermales

 

Hyperlien pertinent

Institut virtuel de cryptozoologie
Le premier site français consacré à la recherche cryptozoologique (l'étude des animaux encore inconnus de la science)




L'auteur de la semaine
Louise Thibault

Diététicienne, Louise Thibault a publié Nourrir son cerveau aux Éditions de l'homme. Cet ouvrage scientifique porte sur la relation entre l'alimentation et l'équilibre mental et physique.

Louise Thibault est professeur agrégé à l'Université McGill, à Montréal, où elle poursuit ses activités d'enseignement et de recherche en diététique.





Dimanche 29 février 2004

PREMIÈRE HEURE : 12 h 15

Des croustilles santé?

Les mamans kangourous

Du plomb dans l'aile

La chronique des Années lumière : la résistance au froid des animaux et végétaux


DEUXIÈME HEURE : 13 h 05

Dossier des Années lumière :
Des humains sur Mars

L'auteur de la semaine : Hervé Fischer

 

Première heure

 


Des croustilles santé?

Frito-Lay, qui fait partie de la grande famille Pepsi, a annoncé cette semaine que les Doritos, Tostitos et Sun Chips seront fabriqués sans recourir aux acides gras trans, des gras très nocifs pour les artères. Vous ne retrouverez donc pas les mots « huile hydrogénée », « huile partiellement hydrogénée » ou « shortening » dans la liste d'ingrédients de ces croustilles.

Déjà, certaines croustilles, par exemple celles qui sont cuites au four, ne contiennent pas de gras trans. A-t-on pour autant des « chips santé »?

Sophie-Andrée Blondin a demandé l'avis de Odette Navratil, nutritionniste au Centre de recherche sur les maladies lipidiques du Centre hospitalier universitaire de Québec et de Lyne Mongeau, nutritionniste à l'Institut national de santé publique du Québec.


Hyperliens pertinents

Des croustilles « santé »?
Reportage de l'émission L'épicerie, de la télévision de Radio-Canada, sur ce sujet.

Le gras trans
Reportage de l'émission L'épicerie, de la télévision de Radio-Canada.



Les mamans kangourous

Pour pallier la pénurie d'incubateurs dans les hôpitaux d'Amérique du Sud, on a incité les jeunes mères à porter en permanence leurs nouveaux-nés, souvent prématurés, sur leur ventre. La « méthode kangourou » a sauvé des vies et elle est même devenue une mesure de prévention de l'abandon parental.


Pour en savoir plus, Ginette Lamarche a rencontré Marta Prochnik, économiste et chef du département social de la Banque nationale de développement économique et social du Brésil et la Dr Regina Carino, de l'hôpital de l'Université fédérale de Rio de Janeiro.


Hyperliens pertinents

Unité kangourou du département de néonatalogie du Centre hospitalier universitaire de Rouen (France)
Beaucoup d'information sur la présence d'une « unité kangourou » dans un hôpital en Occident.

« Bien portés, bien portants : une étude démontre les avantages de la méthode Kangourou pour le développement intellectuel des enfants prématurés »
Article publié sur le site de l'Université Laval

La technique du « peau à peau »
Des explications sur le site du Réseau sécurité naissance du pays de la Loire (France)

Témoignage d'une Européenne qui a expérimenté partiellement la méthode Kangourou et qui aurait préféré avoir plus d'autonomie
Site personnel



Du plomb dans l'aile

Les plombs de pêche, qui servent à lester les lignes des cannes à pêche, se retrouvent parfois au fond des lacs et peuvent être ingérés par des oiseaux, qui s'intoxiquent. C'est pourquoi le ministère de l'Environnement du Canada va bientôt proposer une réglementation pour interdire l'utilisation de plombs de pêche.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce n'est pas un mince problème. On évalue qu'au total, chaque année, l'équivalent de 500 tonnes de plomb provenant des plombs de pêche se retrouvent dans les lacs et les rivières, ce qui représente une source importante de contamination au plomb, un métal lourd très toxique. Pauline Vanasse en a discuté avec Jean Rodrigue, un biologiste d'Environnement Canada spécialiste des oiseaux migrateurs.


Hyperlien pertinent

Communiqué d’Environnement Canada sur cette réglementation




La chronique des Années lumière
Nature

Sur terre et dans les mers, différentes espèces animales et végétales ont développé une résistance exceptionnelle au froid et peuvent ainsi survivre et se reproduire à de très basses températures. Rachel Léger, directrice de la recherche au Biodôme de Montréal, nous en parle.

 




Deuxième heure

 


Dossier des Années lumière

Des humains sur Mars

Le président des États-Unis, George Bush, veut envoyer des humains sur la planète Mars d'ici 30 ans. Un défi technique considérable qui s'ajoute à des risques importants pour la vie et la santé de ces explorateurs interplanétaires.

 

Chantal Srivastava a exploré cette question pour nous. Ses invités sont Richard Heidmann, président de l'Association planète Mars (France), Frédéric Villeneuve, chercheur au Georgia Technological Institute, Cheikh Modibo Diarra, navigateur interplanétaire à la NASA, Dave Williams, astronaute canadien, Sergei Vasilyevich Avdeev, cosmonaute russe, et Antonio Güell, responsable du secteur des sciences de la vie au Centre national d'études spatiales (France).


Hyperlien pertinent

Nouveau souffle pour l'exploration spatiale américaine
Site de la NASA (en anglais)



L'auteur de la semaine
Hervé Fischer

Notre chroniqueur en technologies des communications, Hervé Fischer, vient de publier La planète hyper : de la pensée linéaire à la pensée en arabesque, chez VLB Éditeur. On doit déjà une dizaine de livres à cet artiste et philosophe, dont Le choc du numérique et Cyber Prométhée. Cette fois, Hervé Fischer pose son regard sur trois piliers de la modernité, le réalisme, le rationalisme et l'humanisme, en examinant ce que l'avènement du numérique aura comme effet sur ces fondements.

 


Selon lui, sur la planète Hyper, la nouvelle pensée se construit en arabesques, comme lorsqu'on butine sur Internet.
C'est depuis Calgary qu'Hervé Fischer a expliqué sa vision à Sophie-Andrée Blondin.


Hyperliens pertinents

Site personnel de Hervé Fischer

Rencontre avec Hervé Fischer
Site de VLB éditeur




L'émission Les Années lumière est diffusée
le dimanche de 12 h 15 à 14 h à la première
chaîne de la radio de Radio-Canada.